Bourse

Marchés

Les Bourses européennes proches de l'équilibre, les craintes sur la conjoncture mondiale demeurent

AOF - 27 mars 2019


(AOF) - Les Bourses européennes n’ont pas poursuivi leur rebond de la veille et clôturé proches de l'équilibre, toujours alourdies par des craintes sur la croissance économique mondiale. Ainsi, le CAC 40 a cédé 0,12% à 5 301,24 points et l’EuroStoxx 50 a grappillé 0,08% à 3 322,04 points. De son côté, Wall Street évoluait sur une note plus dégradée à l’approche de la mi-séance avec un Dow Jones perdant 0,57% et un Nasdaq Composite de -0,96%.

Les marchés actions européens ont connu une séance volatile, marquée par la résurgence des craintes sur la santé de l'économie mondiale et la baisse des rendements sur le compartiment obligataire.

Dans ce contexte, Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne, a indiqué qu'il pourrait retarder, encore, si nécessaire la prochaine hausse des taux directeurs, déjà reportée à 2020.

Par ailleurs, les investisseurs ont limité leur prise de risque alors que les députés britanniques se préparent à une série de votes indicatifs sur des alternatives à l'accord de Brexit négocié par la Première ministre, Theresa May.

Au chapitres des valeurs, les banques ont figuré aux avant-postes du CAC 40, à l'image de Crédit Agricole (+3,56%), BNP Paribas (+2,17%) et Société Générale (+1,94%). Selon Reuters, la Banque centrale européenne réfléchirait à alléger le coût des liquidités excédentaires déposées par les établissements financiers.

De son côté, Renault a progressé de 2,83%. Selon le Financial Times, le constructeur français aurait l'intention de reprendre les négociations de fusion avec Nissan dans les 12 mois, avant de jeter son dévolu sur un autre constructeur ; Fiat Chrysler étant la cible privilégiée.

En revanche, les publications d'Orpea (-0,77%) et Neopost (-1,62%) n'ont guère suscité l'enthousiasme.