Bourse

Marchés

Les Bourses européennes réduisent leurs pertes

AOF - 17 septembre 2020


(AOF) - Après une ouverture nettement ancrée dans le rouge au lendemain des déclarations de la Fed les marchés européens ont finalement réduit leurs pertes en fin de journée. Ainsi, le CAC 40 a reculé de 0,69% à 5 039,50 points et l’EuroStoxx50 s’est replié de 0,48% à 3 322,68 points. En fin d’après-midi, la tendance est également au rouge à Wall Street : le Dow Jones et le Nasdaq Composite abandonnent respectivement 0,13% et 1,16%.

Le maintien par la Réserve fédérale américaine de sa politique monétaire ainsi que le relèvement de ses prévisions n'ont pas suffi aux investisseurs. Ceux-ci s'attendaient à davantage de détails en ce qui concerne son objectif d'inflation sur la durée.

La Fed, qui a indiqué qu'elle maintiendra des taux proches de zéro jusqu'à ce que l'inflation remonte vers un niveau ‘'modérément'' supérieur à son objectif de 2% durant un ‘' certain temps ‘', n'a pas chiffré cette marge de manœuvre.

Sur le front des statistiques, le taux d'inflation annuel de la zone euro s'est établi à -0,2% au mois d'août 2020, contre +0,4% en juillet. Si les immatriculations de voitures en France sont en repli de 42,1% sur un mois en août, le recul est moins prononcé en Allemagne (-20,3%).

Aux États-Unis, 860 000 inscriptions au chômage ont été enregistrées lors de la semaine du 12 septembre contre 893 000 la semaine précédente. Pour sa part, l'indice d'activité dans le secteur manufacturier de la Fed de Philadelphie est ressorti en ligne avec les attentes à 15.

Au chapitre des valeurs, Virbac a bondi de 8,7% après la publication de ses résultats semestriels et le relèvement de sa prévision de revenus annuels. Au sein du CAC 40, Michelin et Bouygues ont respectivement progressé de 1,03% et 0,89%.

A l'inverse, Unibail-Rodamco-Westfiled a terminé à la dernière place de l'indice phare parisien suite à l'annonce d'une augmentation de capital de 3,5 milliards d'euros afin de renforcer son bilan.