Bourse

Conseil

Les équipementiers automobiles à la peine après les perspectives prudentes de Schaeffler

AOF - 06 mars 2019

(AOF) - Les équipementiers automobiles étaient à la peine aujourd’hui sur la place de Paris, comme l’illustrent les replis de Valeo (-2,28%), Faurecia (-1,89%) ou encore Plastic Omnium (-1,22%). Ces groupes français sont impactés par les résultats dégradés présentés par leur homologue allemand Schaeffler, spécialisé dans les roulements. Les commentaires prudents de son directeur général quant aux perspectives du marché cette année sont également à blâmer.

Dans le détail, Schaeffler a vu son Ebit (hors éléments exceptionnels) reculer à 1,381 milliard d'euros en 2018, contre 1,584 milliard l'année précédente. Il en découle une marge idoine en baisse à 9,7% contre 11,3% l'année précédente.

Pour sa part, le chiffre d'affaires s'est établi à 14,2 milliards d'euros en 2018, contre 14 milliards d'euros l'année précédente. Il a progressé de 3,9% à change constant.

Pour expliquer ces performances peu convaincantes, Klaus Rosenfeld, le directeur général, a évoqué des conditions de marché difficiles, la pression grandissante des changes, mais également l'intensité de la concurrence et certains problèmes propres à l'équipementier. Plus précisément, il faut signaler le ralentissement de la demande en Europe et en Chine.

Pour redresser la situation, le groupe allemand a lancé un vaste plan de restructuration. Il ne portera toutefois pas ses fruits tout de suite.

Pour 2019, Schaeffler s'est en effet montré prudent. " Nous prévoyons que l'environnement, en particulier dans le secteur automobile mondial, restera extrêmement exigeant et difficile. Dans le même temps, nous nous attendons à ce que l'économie mondiale ralentisse davantage ", a expliqué Klaus Rosenfeld.

Au final, le groupe allemand vise une marge d'Ebit (hors éléments exceptionnels) comprise entre 8 et 9%, ainsi qu'une croissance de ses revenus de 1 à 3% à change constant.