Bourse

Marchés

Les grèves peuvent peser sur la croissance, rappelle ING

AOF - 28 octobre 2019


(AOF) - La population au chômage a baissé de 46.600 en septembre, soit 3,1 % sur un an. Le troisième trimestre aura à cet égard été le meilleur depuis 2007. Les dernières enquêtes disponibles dans le secteur des services montrent que la baisse pourrait s’accélérer dans les prochains mois et pousser le taux de chômage sous les 8 % au début de l’année prochaine, indique ING. Cependant, cela pourrait changer rapidement, estime Julien Manceaux, économiste senior au sein de la banque.

Il assure par le passé que certaines grèves ont affecté la confiance du secteur des services plus rapidement qu'un ralentissement industriel.

Les premiers signes d'agitation chez les cheminots ces derniers jours, juste avant les vacances d'automne, pourraient rappeler aux voyageurs français le cauchemar des grèves de Pâques de 2018 (qui avaient coûté 0,1 pp de croissance du PIB) et mettre un frein à la demande au quatrième trimestre de l'année, détaille Julien Manceaux.

Selon ce dernier, un tel développement ne serait bien entendu pas l'origine première du ralentissement à venir dans la croissance de l'économie et de l'emploi, mais en le précipitant, il en augmenterait du même coup les coûts en termes d'emplois.