Bourse

Marchés

Les marchés actions rebondissent malgré la chute de Boeing

AOF - 11 mars 2019


(AOF) - Après une semaine dernière morose (-0,65% pour le CAC 40), les marchés actions européens sont repartis à la hausse aujourd'hui. La Bourse de Paris a gagné 0,66% à 5 266 points. L'Euro Stoxx 50 a progressé de 0,67% à 3 305 points. A Wall Street également, la tendance est au rebond. A l'approche de la mi-séance, le Dow Jones monte de 0,32%. Le Nasdaq, de son côté, grimpe de 1,69%.

Les places boursières européennes ont débuté la journée en timide hausse. Le repli inattendu de la production industrielle en Allemagne en janvier (-0,8% contre un consensus de +0,5%) et la chute de 73% de la distribution de crédits en février en Chine ont été surmontés par les indices.

En début d'après-midi, la bonne orientation de Wall Street a permis aux indices actions européens d'augmenter leurs gains. Les investisseurs ont salué deux statistiques américaines encourageantes.

En premier lieu, les stocks des grossistes ont augmenté de 0,9% en janvier, dépassant le consensus s'élevant à +0,6%.

Surtout, les ventes au détail, un indicateur clef de l'évolution de la croissance, ont rebondi de 0,2% en janvier après avoir chuté de 1,6% en décembre. Le marché tablait sur une baisse de 0,1%.

La hausse des indices, en Europe comme aux Etats-Unis, aurait pu être plus importante encore sans le drame survenu en Éthiopie. Après le crash en octobre dernier d'un Boeing 737 MAX 8 de la compagnie asiatique Lion Air, un autre avion de la même gamme de la compagnie Ethiopian Airlines s'est écrasé dimanche.

A la suite de cette nouvelle catastrophe, plusieurs compagnies ont suspendu l'exploitation de leur flotte de B737 Max 8.

Cette décision a précipité la chute de plus de 7% de Boeing, qui représente plus de 11% de la pondération du Dow Jones.

La Bourse de Paris est également pénalisée par ce grave accident. En repli de 1,67%, Safran accuse le plus lourd repli du CAC 40. Le groupe français, via sa coentreprise à parité avec l'américain GE, est le fabricant des moteurs du Boeing 737 MAX 8.

A l'autre bout du palmarès, Société Générale (+4,17%) et Crédit Agricole (+2,70%) ont rebondi après avoir été malmenés la semaine dernière en raison en particulier des décisions de la BCE. Les valeurs bancaires ont également profité des informations de presse sur un rapprochement entre Deutsche Bank et Commerzbank.

Airbus, le principal concurrent de Boeing, a gagné, lui 1,29%.