Bourse

Marchés

Les marchés européens réduisent leurs pertes grâce à la BCE

AOF - 29 octobre 2020


(AOF) - Les principaux marchés actions européens ont réduit leurs pertes et ont clôturé proche de l'équilibre ce jeudi, soutenus par l'espoir de nouvelles mesures de la Banque centrale européenne (BCE) au mois de décembre. Ainsi, le CAC 40 s'est effrité de 0,03% à 4 569,67 points et l'EuroStoxx 50 s'est replié de 0,21% à 2 957,46 points. A Wall Street, la tendance est, en revanche, au vert : le Dow Jones et le Nasdaq Composite gagnent respectivement 0,4% et 1,42%.

Si la journée a été marquée par de nombreuses publications trimestrielles d'entreprises, et que l'accélération de la pandémie de Covid-19 demeure une inquiétude, les investisseurs étaient dans l'attente des commentaires de la présidente de la BCE, Christine Lagarde, en début d'après-midi.

La Banque centrale européenne qui a, sans surprise, laissé inchangée sa politique monétaire, a signalé qu'elle est prête à renforcer ses mesures de soutien à l'économie si nécessaire. L'institution attend en particulier de connaître les nouvelles prévisions économiques de l'Eurosystème, qui seront connues début décembre, avant de prendre sa décision.

Sur le front des statistiques, le PIB américain a bondi de 33,1% au troisième trimestre 2020, après avoir chuté 31,4% au deuxième. Les nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage sont, pour leur part, ressorties en-dessous des attentes (751 000 contre 775 000 estimés).

En zone euro, l'indice du sentiment économique pour le mois d'octobre est supérieur à l'estimation des économistes (90,9 contre 89,5 attendu).

En Allemagne, le taux de chômage s'établit à 6,2% en octobre 2020, contre un consensus de 6,3% et après 6,3% en septembre.

A la Bourse de Paris, Orange a progressé de 6,1% grâce, notamment, à un retour de la croissance de son chiffre d'affaires au troisième trimestre. Les publications trimestrielles de TF1 (+8,55%) et Worldline (+4,89%) ont également reçu un bon accueil.

A l'inverse, Nokia a chuté de 18,61% après avoir lancé un avertissement sur l'exercice 2020 et présenté des objectifs pour l'activité 2021 jugés décevants. Enfin, Sanofi a reculé de 1,02% dans le sillage de ses résultats trimestriels.