Bourse

Marchés

Les marchés restent sur leur quant-à-soi, le Brexit inquiète

AOF - 09 décembre 2020


(AOF) - Les marchés actions européens ont clôturé en ordre dispersé. Le CAC 40 a cédé 0,25% à 5 546,82 points tandis que l'Euro Stoxx 50 a progressé de 0,2% à 3 532,84 points. Wall Street est tout aussi hésitant. A l'approche de la mi-séance, le Dow Jones cède 0,24% alors que le Nasdaq abandonne 0,21% après avoir décroché de nouveaux records à l'ouverture.

La séance avait pourtant bien débuté en Europe grâce à plusieurs nouvelles favorables. Sur le front de la pandémie, la FDA a confirmé l'efficacité du vaccin de Pfizer et la revue Lancet a validé celui d'AstraZeneca.

Aux Etats-Unis, l'administration Trump a, enfin, proposé un projet de 916 milliards de dollars pour compenser l'impact de la crise sanitaire. Enfin, la perspective d'un dîner ce soir entre entre la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et le Premier ministre britannique, Boris Johnson, laissent augurer d'un accord commercial post-Brexit à trois semaines de l'échéance.

Mais, cet optimisme a été tempéré par une information de l'agence Reuters la probabilité d'un no-deal grandissait, en raison notamment des exigences françaises.

La Bourse de Paris a sous-performé les autres places européennes en raison de la chute de près de 12% de STMicroelectronics. Les investisseurs ont sanctionné le décalage d'un an de l'objectif de chiffre d'affaires du fabricant franco-italien de semi-conducteurs en raison des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine. Le chinois Huawei, visé par des sanctions américaines, est en effet le principal client du groupe.

A l'autre bout du palmarès, Renault a gagné près de 4%, soutenu par Kepler Cheuvreux qui est passé à l'Achat sur le titre.