Bourse

Marchés

Les marchés soulagés par le sursis obtenu par le secteur automobile européen

AOF - 15 mai 2019


(AOF) - En repli une grande partie de la séance, les principaux marchés actions européens ont finalement clôturé dans le vert, soutenus par l'annonce d'un probable report de la hausse des droits de douane américains sur les automobiles européennes. Le CAC 40, qui a cédé jusqu'à 0,8% dans l'après-midi, a finalement terminé la journée sur un gain de 0,51% à 5 374,26 points. L'Euro Stoxx 50 (+0,51%) a suivi le même parcours. Cette bonne nouvelle pour le commerce européen, et donc mondial, est bien accueillie à Wall Street.

Après avoir ouvert dans le rouge, le Dow Jones progresse désormais de 0,44% à l'approche de la mi-séance.

La journée avait donc mal débuté sur les marchés, les investisseurs redoutant l'impact de l'escalade des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine.

Dans ce cadre, la confirmation d'une hausse de 0,4% du PIB de la zone euro au premier trimestre n'a eu aucun effet sur la tendance, tout comme les indicateurs contrastés dévoilés aux Etats-Unis en début d'après-midi.

Si les ventes au détail ont reculé de façon inattendue en avril (-0,2% contre un consensus de +0,2%), l'indice manufacturier de la Fed de New York a favorablement surpris en s'établissant à 17,8 en mai contre un consensus de 8,5.

Moins d'une heure plus tard, le repli, non anticipé par les économistes, de 0,5% de la production industrielle américaine en avril n'a pas suscité tellement plus de réaction.

En revanche, l'annonce, par plusieurs agences de presse, dont Reuters et Bloomberg, d'un probable report de six mois par les Etats-Unis de l'instauration de droits de douane sur les importations de voitures en provenance de l'Union européenne a rassuré les investisseurs.

Ce sursis du projet de Donald Trump, qui avait suscité l'opposition de ses partenaires européens, bénéficie au secteur automobile du Vieux Continent. 

Il s'agit d'un signal encourageant alors que l'aggravation de la guerre commerciale menée par Donald Trump contre la Chine a brutalement ravivé ces derniers jours l'aversion pour le risque.

A la Bourse de Paris, les valeurs automobiles ont profité de l'embellie (+2,9% pour Michelin, +1,6% pour Peugeot, +1,8% pour Valeo, etc.)

Contre la tendance, Renault a cédé 0,98%, pénalisé par la chute des résultats de Nissan.

Crédit Agricole (-2,6%) a accusé la plus forte baisse du CAC 40, affecté par un début d'année décevant.