Bourse

Sociétés

Les résultats de CASINO pâtissent des mouvements sociaux de décembre

AOF - 17 janvier 2020


(AOF) - L'activité de Casino (-4,59% à 36,98 euros) a affiché une croissance nulle en France en données comparables au quatrième trimestre 2019, en raison des mouvements sociaux qui ont secoué le pays. Ils représentent une perte de chiffre d'affaires de 80 millions d'euros. En conséquence, le résultat opérationnel courant dans l'Hexagone est désormais attendu en progression de seulement 5%, contre 10% auparavant, avec un chiffre d'affaires total de 9,2 milliards d'euros pour l'ensemble du groupe, en croissance de 1,6% à périmètre comparable.

Celui-ci est notamment porté par de bonnes performances en Amérique Latine (+9,2%). Sur l'année, le chiffre d'affaires du groupe est de 34,6 milliards d'euros (+2,2% en comparable).

A noter qu'en raison du processus de cession en cours, Leader Price est classé en activité abandonnée et ne figure plus dans le chiffre d'affaires consolidé du groupe en 2019. L'année 2018 a été retraitée en conséquence.

Casino se réjouit toutefois de l'accroissement du trafic clients grâce au déploiement de ses magasins autonomes. Le bio et le e-commerce alimentaire se portent bien également, en hausse de 5,9% et 9,6% respectivement.

Pour autant, ces résultats ne satisfont pas les analystes, puisque Barclays a réitéré sa recommandation sur le titre à Sous-pondérer, avec un objectif de cours à 30 euros. La banque anglaise estime que la fin d'année 2019 difficile soulève des questions quant à la capacité de Casino à atteindre son objectif de Free Cash Flow de 500 millions d'euros en France. Barclays revoit également à la baisse ses prévisions de bénéfice par action pour 2019-2021 de 5% en moyenne, en raison des perspectives de rentabilité en baisse en France pouvant affecter la capacité du groupe à investir à l'étranger.

Bernstein estime de son côté que l'excuse des mouvements sociaux n'est pas satisfaisante pour deux raisons: d'une part l'analyste considère que le mouvements des Gilets jaunes de 2018 aurait dû avoir une incidence beaucoup plus prononcée sur les bénéfices de Casino; et d'autre part, la perte d'EBIT de 25 millions d'euros sur un déficit total de 80 millions, signifierait un impact de 31% sur l'EBIT, ce qui lui semble bien trop élevé. Bernstein rappelle qu'il ne voyait déjà pas Casino atteindre ses objectifs même avant le profit-warning d'hier soir.

Enfin, Jefferies a également maintenu son opinion à Sous-performance avec un objectif de cours à 28 euros. Le broker est particulièrement inquiet pour la génération de cash flow qui devrait avoir du mal à soutenir la valorisation du titre.