Bourse

Marchés

Les valeurs à suivre aujourd'hui à Wall Street Mardi 13 octobre 2020

AOF - 13 octobre 2020


(AOF) - ALPHABET A (ex-GOOGLE)
Google Cloud et Total ont mis en commun leurs compétences pour développer conjointement un outil innovant, Solar Mapper, qui vise à accélérer le déploiement d'installations photovoltaïques pour les particuliers (B2C) en fournissant une estimation précise et rapide du potentiel d'énergie solaire de leurs logements, d'abord en Europe puis dans le monde. Dans le cas de la France, Solar Mapper assure une couverture géographique de plus de 90 %, permettant à un plus grand nombre de personnes d'évaluer le potentiel solaire de leurs domiciles, avec plus de précision qu'auparavant.

BLACKROCK
BlackRock a publié un bénéfice net au troisième trimestre 2020 de 1,36 milliard de dollars, soit 8,87 dollars par action, contre 1,12 milliards, ou 7,15 dollars par action, un an plus tôt. En données ajustées, le bénéfice par action grimpe à 9,22 dollars (+29%). Le chiffre d'affaires est lui en hausse de plus de 18% à 4,37 milliards de dollars. Le consensus FactSet anticipait un BPA ajusté de 7,77 dollars et un chiffre d'affaires de 3,94 milliards. BlackRock détient désormais 7 808 milliards de dollars d'actifs sous gestion, soit une hausse de 12% sur un an.

CITIGROUP
Citigroup a publié un résultat net de 3,23 milliards de dollars, ou 1,40 dollar par action, au troisième trimestre 2020, contre 4,91 milliards, ou 2,07 dollars par action, un an plus tôt. Le PNB a lui aussi reculé, perdant 7% sur un an à 17,3 milliards de dollars. Malgré tout, la banque américaine a battu le consensus FactSet qui anticipait une BPA de 91 cents et un PNB de 17,21 milliards de dollars. Le rendement des capitaux propres a atteint 6,7% et le ratio CET1 s'est établi à 11,8%. Enfin le coût du crédit a chuté de 71% sur le trimestre, mais a augmenté de 8% sur un an à 2,26 milliards.

DELTA AIR LINES
Delta Air Lines a dévoilé ses résultats financiers au titre de son troisième trimestre 2020. Ainsi, la compagnie aérienne américaine a accusé une perte nette de 5,38 milliards de dollars sur la période, ou -8,47 dollars par action, à comparer avec un bénéfice net de 1,49 milliard de dollars, ou 2,31 dollars par action, un an plus tôt. En données ajustées, le bénéfice par action ressort à -3,30 dollars, décevant les attentes du consensus FactSet (-3,04 dollars).

JOHNSON & JOHNSON
Johnson & Johnson a été contraint de mettre en stand-by son étude clinique sur son potentiel vaccin contre le Covid-19 après le déclenchement chez un participant d'une maladie inexpliquée. Le laboratoire américain, qui mène une étude sur 60 000 patients, a rappelé que ce genre de pause dans une étude clinique n'était pas rare. Il s'est engagé dans un minutieux examen des données avant de reprendre l'étude. Début septembre, son concurrent AstraZeneca avait été, lui aussi, contraint de suspendre son étude après l'apparition d'une maladie inexpliquée au Royaume-Uni.

Johnson & Johnson a également publié ses résultats du troisième trimestre 2020. Le géant de la santé a réalisé sur la période de trois mois close fin septembre un bénéfice net en hausse de106% à 3,5 milliards de dollars, ou 1,33 dollar par action. Hors éléments exceptionnels, le BPA est ressorti à 2,2 dollars par action, au-dessus du consensus qui le donnait à 1,98 dollar. Le chiffre d'affaires a progressé de 2,4% à 21,2 milliards. Le marché escomptait 20,2 milliards.

JPMORGAN
JPMorgan a publié un résultat net pour le compte du troisième trimestre 2020 de 9,44 milliards de dollars, soit 2,92 dollars par action, en hausse de 4% par rapport aux 9,08 milliards (ou 2,68 dollars par action) l'an dernier à la même époque. Le PNB est lui ressorti en très légère baisse à 29,41 milliards de dollars. Le consensus FactSet anticipait un bénéfice par action de 2,23 dollars et un PNB de 28,16 milliards. La provision pour pertes de crédit s'est élevée à 611 millions de dollars (-903 millions sur un an) et le ratio CET1 a gagné 60 points de base pour grimper à 13%.

WALT DISNEY
The Walt Disney Company a annoncé une réorganisation stratégique de ses activités dans le domaine des médias et du divertissement dans le but d'accélérer la stratégie de la société en matière de vente directe aux consommateurs (Direct-to-Consumer - DTC), à l'image du succès de sa plate-forme de streaming vidéos Disney+.