Bourse

Marchés

Les valeurs à suivre aujourd'hui à Wall Street - Mercredi 21 août 2019

AOF - 21 août 2019


(AOF) - ALIBABA
Alibaba aurait reporté son projet de cotation secondaire à Hong Kong, en raison des troubles politiques qui secouent le territoire. C’est ce qu’a rapporté Reuters sur la base de deux sources proches du dossier. Cette opération devait permettre au géant chinois du commerce électronique de lever jusqu'à 15 milliards de dollars, précise le média.

FIAT CHRYSLER
Les discussions entre le français Renault et Fiat Chrysler Automobiles (FCA) concernant un éventuel mariage n'auraient jamais cessé, selon le quotidien " Il Sole 24 Ore ". Ce projet, abandonné en juin dernier, devait donner naissance au troisième constructeur automobile mondial et permettre de générer d'importantes synergies.

LOWE'S
Lowe's a dévoilé des résultats supérieurs aux attentes au titre de son deuxième trimestre. Le numéro deux des magasins de bricolage aux Etats-Unis a dégagé un bénéfice par action ajusté de 2,15 dollars sur les trois derniers mois contre 2,07 dollars un an plus tôt. Il ressort supérieur aux estimations de 2 dollars. Pour sa part le chiffre d'affaires a augmenté de 0,5% et atteint 20,99 milliards de dollars, dépassant également les estimations. Les ventes comparables ont augmenté de 2,3 %. A l'approche de l'ouverture, le titre est attendu en hausse à Wall Street.

TARGET
Target a publié mercredi des résultats supérieurs aux attentes au titre de son deuxième trimestre fiscal 2019 (clos le 3 août) et relevé ses perspectives pour l’ensemble de son exercice. Ainsi, la chaîne américaine de grande distribution a publié un bénéfice net de 938 millions de dollars au deuxième trimestre, ou 1,82 dollar par action, contre un bénéfice net de 799 millions de dollars, ou 1,49 dollar par action, un an plus tôt. En données ajustées, le bénéfice par action ressort à 1,82 dollar dépassant le consensus FactSet (1,62 dollar).

WALMART / TESLA
Walmart a porté plainte contre Tesla, le groupe d'Elon Musk. La chaîne américaine de grande distribution estime que des panneaux solaires fournis par SolarCity, filiale du constructeur de véhicules électriques, étaient à l'origine d'incendies dans plusieurs de ses magasins.