Bourse

Marchés

Les valeurs à suivre vendredi 3 mai 2019 à Paris -

AOF - 03 mai 2019


(AOF) - AIR FRANCE-KLM

Air France KLM a annoncé un creusement de la perte d'exploitation au premier trimestre en raison de l'augmentation de sa facture de carburant et d'un recul de la recette unitaire dans un contexte d'augmentation des capacités dans le secteur. La facture de carburant incluant les couvertures s'est élevée à 1,2 milliard d'euros, en augmentation de 140 millions d'euros. La recette unitaire à change constant diminue de -2,2%, avec un effet négatif de 115 millions sur le résultat d'exploitation. A change, prix du carburant et charges de retraite constants, les coûts unitaires ont baissé de 0,4%.

 

AKWEL
Akwel a réalisé son point d'activité au titre de son premier trimestre 2019. Ainsi, l'équipementier automobile a enregistré un chiffre d'affaires consolidé de 293 millions d'euros sur la période, en hausse de 4,6 % par rapport au premier trimestre 2018. À périmètre et taux de change constants, le chiffre d'affaires s'affiche en hausse de 6,6 %. L'impact négatif de change est en recul à -5,6 millions d'euros, contre -16,1 millions d'euros au premier trimestre 2018, principalement lié aux écarts de conversion sur la livre turque, partiellement compensés par l'évolution du dollar américain.

AXA
Axa a réalisé au premier trimestre un chiffre d'affaires en hausse de 2,7% à données comparables à 35 milliards d'euros. Il a progressé de 13,5% en données publiées. Le consensus Infront Data s'élevait à 32,87 milliards d'euros. En comparables, l'activité d'assurance dommages des entreprises a vu ses revenus augmenter de 5,7% à 11,4 milliards d'euros, soutenus par XL société rachetée en 2018. Ils ont augmenté de 5,6% à 3,8 milliards d'euros pour l'activité santé. L'assureur a également dévoilé un volume des affaires nouvelles en hausse de 0,2% à données comparables à 1,7 milliard d'euros.

ELIS
Elis a affiché, au premier trimestre 2019, un chiffre d'affaires en progression de 4,3 % à 776,7 millions d'euros. La croissance organique ressort +2,4 %. La dynamique de croissance organique reste satisfaisante en France, en Scandinavie & Europe de l'Est, en Europe du Sud et en Amérique latine, à l'inverse du Royaume-Uni & Irlande. Dans ce contexte, le groupe a confirmé ses perspectives 2019. Il vise une croissance organique du chiffre d'affaires de +3 %, une marge d'Ebitda entre 31,2 % et 31,6 % mais aussi des investissements équivalents à 20 % du chiffre d'affaires.

KAUFMAN & BROAD

L'Assemblée générale de Kaufman & Broad a approuvé le dividende proposé au titre de l'exercice clos le 30 novembre 2018 d'un montant de 2,50 euros par action et a décidé de proposer aux actionnaires une option entre le paiement de la totalité du dividende en numéraire ou le paiement de la totalité du dividende en actions nouvelles ou le paiement de la partie correspondant à la moitié du dividende (1,25 euro par action) en actions nouvelles, l'autre moitié étant payée en numéraire, étant entendu que l'actionnaire ne pourra opter que pour un seul des choix proposés.

 

OENEO
Oeneo a affiché au quatrième trimestre de son exercice 2018-2019, un chiffre d'affaires de 72,5 millions d'euros en hausse de +9,3% et +7% à périmètre et taux de change constants. "Cette performance bénéficie à la fois du maintien d'une activité dynamique pour l'activité Bouchage et d'une bonne orientation commerciale en Elevage depuis le début du second semestre", précise le groupe. Ainsi, le chiffre d'affaires annuel atteint 268,2 millions, soit une progression de +7,9% et +5,5% à périmètre et taux de change constants.

SOCIETE GENERALE

Société Générale a fait état au premier trimestre d'une amélioration de son ratio de fonds propres durs et de résultats en repli. Le ratio de fonds propres durs (CET1), qui est jugé insuffisamment élevé par les investisseurs, a atteint 11,7%, en hausse de 55 points de base. Ce niveau tient compte de l'option de paiement du dividende en action sous réserve de l'approbation par l'Assemblée générale ordinaire du 21 mai. L'annonce en parallèle aux résultats de la cession de SKB en Slovénie à OTP Bank représentant l'équivalent d'environ 7 points de base d'impact positif sur ce ratio.