Bourse

Marchés

L'espoir renaît, les Bourses rebondissent

AOF - 04 décembre 2019


(AOF) - Après un début de semaine difficile, les principaux marchés actions européens ont nettement rebondi, soutenus par l'espoir sur le commerce. Le CAC 40 a gagné 1,27% à 5 799,68 points, mettant fin à une série de quatre séances consécutives de baisse. L'Euro Stoxx 50 a progressé, lui, de 1,36% à 3 660 points. A Wall Street également, l'optimisme est de mise. Vers 17h15, le Dow Jones s'adjuge 0,7% à 27 699 points.

Les investisseurs, qui s'inquiétaient depuis plusieurs jours d'un regain de tension entre les Etats-Unis et la Chine, ont été rassurés ce matin par une information Bloomberg selon laquelle Washington et Pékin auraient réalisé des progrès vers un accord partiel.

En début d'après-midi, Donald Trump a conforté la tendance en assurant que les négociations commerciales avec la Chine se déroulaient "très bien". Une volte-face après sa sortie d'hier où il évoquait un report de la conclusion d'un accord après le résultat de l'élection présidentielle américaine de novembre 2020.

Ce ton plus optimiste du président américain a éclipsé une salve de statistiques globalement décevantes.

En zone euro, les résultats définitifs des enquêtes PMI auprès des directeurs d'achat ont confirmé la stagnation de la croissance de l'activité du secteur privé en novembre.

La détérioration du marché de l'emploi aux Etats-Unis a été également ignorée par les marchés. 67 000 emplois ont été créés dans le secteur privé en novembre, alors que le consensus visait 140 000, selon l'enquête ADP.

De même, les investisseurs ont fait bien peu de cas du ralentissement de l'activité dans les services aux Etats-Unis. L'indice ISM qui la mesure est en effet ressorti à 53,9 en novembre contre 54,7 en octobre et un consensus de 54,5.

Au chapitre des valeurs, les valeurs cycliques et financières ont bénéficié du regain d'appétit pour le risque. En hausse de 3,2%, Société Générale a signé la plus forte hausse du CAC 40 devant Saint-Gobain (+3,2%) et Airbus (+3%). L'avionneur a repris un peu de hauteur après avoir chuté de 7% depuis le début de la semaine, pénalisé par les nouvelles menaces commerciales américaines.

A l'autre bout du palmarès, Orange a abandonné 4,5%. Le groupe de télécoms n'a pas convaincu avec son nouveau plan stratégique baptisé "Engage 2025". Les investisseurs ont été particulièrement déçus par les prévisions concernant le dividende.