Bourse

Marchés

L'Europe fait une pause, Wall Street ne faiblit pas

AOF - 16 janvier 2020


(AOF) - Les principaux marchés actions européens ont clôturé proches de l'équilibre une séance incertaine. Le CAC 40 affiche un gain symbolique de 0,11% à 6 039 points et l'Euro Stoxx 50 a progressé de 0,1% à 3 772 points. A Wall Street en revanche, l'heure est à plus d'optimisme. Vers 17h30, le Dow Jones gagne 0,6% après avoir atteint un nouveau record à 29 206,92 points.

Les investisseurs européens ont accueilli avec mesure la signature de l'accord commercial de " phase 1 " entre les Etats-Unis et la Chine. Certains observateurs soulignent que les deux pays n'ont pas conclu une paix durable mais plutôt une trêve qui pourrait se rompre en cas de différends lors des négociations sur la " phase 2 ".

Dans ce cadre, et contrairement aux indices new-yorkais, les Bourses européennes n'ont guère réagi aux statistiques encourageantes dévoilées aux Etats-Unis. Les ventes au détail ont progressé de 0,3% en décembre, conformément aux prévisions. Par ailleurs, la hausse de novembre a été revue à la hausse de +0,2% à +0,3%.

Autre point positif, l'indice "Philly Fed", qui mesure l'activité manufacturière dans la région de Philadelphie, a nettement rebondi en décembre. Il est passé en un mois de 2,4 à 17, soit un chiffre bien au-dessus des attentes des économistes qui tablaient sur 3,8%.

Ces deux statistiques confirment la résistance de l'économie américaine et contribuent à éloigner un peu plus le risque de récession.

Au chapitre microéconomique également, les clignotants sont au vert aux Etats-Unis. Cet après-midi, Morgan Stanley a publié des résultats trimestriels meilleurs que prévu et revu à la hausse ses objectifs de rentabilité.

A la Bourse de Paris, les valeurs bancaires n'ont pas profité des performances de leur concurrente américaine. Société Générale a cédé 1,1% et BNP Paribas a reculé de 0,7%.

Le luxe, lui, a brillé. Kering a notamment bondi de plus de 1,7% pour atteindre un nouveau sommet à 608,3 euros, soutenu par Deutsche Bank qui a relevé son objectif de cours de 520 à 580 euros.