Bourse

Sociétés

LSE va supprimer 250 emplois, certains objectifs 2019 ne seront pas atteints

AOF - 01 mars 2019


(AOF) - Le London Stock Exchange sert les boulons avant le Brexit. L’opérateur boursier britannique a annoncé 250 suppressions de postes, soit 5% de ses effectifs, afin de réduire ses dépenses opérationnelles de 30 millions de livres. Il a averti qu'il n'atteindrait pas cette année son objectif d'une marge d'Ebitda d'environ 55% et d'une croissance annuelle moyenne de ses coûts de 4% entre 2017 et 2019. Le concurrent d'Euronext a mis en cause la poursuite des investissements nécessaires à alimenter sa croissance et renforcer son efficience.

En 2018, le LSE a enregistré un bénéfice imposable ajusté en progression de 15% à 865 millions de livres. Le bénéfice opérationnel a, lui, augmenté de 20% à 751 millions de livres. Le profit d'exploitation ajusté a augmenté de son côté de 15% à 931 millions de livres. Ce dernier est inférieur de 1 million aux attentes. La marge d'Ebitda a atteint 49,9%.

Les revenus du LSE ont progressé 9% à 2,14 milliards de livres, ressortant légèrement au dessus des attentes du marché de 2,13 milliards. Ils ont bénéficié du dynamisme de son métier de chambre de compensation, LCH, dont le chiffre d'affaires a augmenté de 13% à 487 millions, mais aussi de ses activités d'informations, qui comprennent l'indice FTSE Russell, dont l'activité a augmenté de 14% à 841 millions de livres.

Le dividende final proposé a été porté à 43,2 pence par action, soit une augmentation de 17% du dividende annuel de 60,4 pence par action, reflétant la bonne performance et la confiance du groupe dans ses perspectives.