Bourse

Sociétés

LSEG : le feu vert de Bruxelles au rachat de Refinitiv est aussi une bonne nouvelle pour EURONEXT

AOF - 13 janvier 2021

(AOF) - Bonne nouvelle pour le London Stock Exchange Group (LSEG) et par ricochet pour Euronext : la Commission européenne a autorisé, sous conditions, l'acquisition de Refinitiv par la première. En Bourse, l’action LSEG a gagné 1,96% à 9 152 pence et le titre Euronext, 3,63% à 92,75 euros. La proposition de rachat du fournisseur de données financières, Refinitiv, pour 27 milliards de dollars avait été dévoilée en juillet 2019. Cette transaction doit faire pivoter le business model de la société britannique, actuellement centrée sur le traitement des transactions et la compensation, vers les données.

L'autorisation de la Commission est subordonnée au respect intégral d'une série d'engagements proposés par la Bourse de Londres.

Pour dissiper les craintes de la Commission en matière de concurrence, LSEG a proposé plusieurs engagements, dont la cession de sa participation de 99,9 % dans le groupe Borsa Italiana, qui inclut MTS, à un acquéreur approprié. À cet égard, LSEG et Euronext ont signé un accord de vente et d'achat définitif et contraignant le 9 octobre 2020.

Euronext a pris note du feu vert de Bruxelles. La Bourse paneuropéenne a précisé que cette transaction reste sujette à l'obtention d'autorisations réglementaires dans plusieurs juridictions, à une déclaration de non-objection du Collège des régulateurs d'Euronext et à l'approbation d'Euronext en tant qu'acheteur " approprié " par la Commission européenne. Euronext prévoit de finaliser le rachat au cours du premier semestre 2021.

Afin de pouvoir s'emparer de Refintiv, LSEG s'est également engagée à continuer de proposer en libre accès les services de compensation de dérivés de taux d'intérêt de gré à gré fournis par LCH Swapclear.

Elle a enfin promis de fournir un accès aux données de la plateforme LSE, aux indices d'actions britanniques de FTSE et aux indices WM/R FX à tout concurrent actuel et futur en aval.

La durée des engagements concernant les services de compensation de dérivés de taux d'intérêt de gré à gré et les données financières est de dix ans.