Bourse

Sociétés

MAISONS DU MONDE réduit son objectif de marge d'Ebitda pour 2019, les investisseurs sévissent

AOF - 31 octobre 2019


(AOF) - Maisons du Monde a plongé de 15,60% à 12,39 euros, clôturant dans les tréfonds du SBF 120. Les investisseurs ont accueilli sévèrement le nouveau profit warning du groupe d'ameublement et de décoration, qui a réduit son objectif de marge d’Ebitda à environ 12,5% contre supérieur à 13% auparavant. Une révision des objectifs de rentabilité, qui provient de Modani, dont les coûts de développement vont peser pour 7 millions sur l’exercice.

Concrètement, le chiffre d'affaires de Modani a progressé de 37% pour atteindre 12 millions d'euros au troisième trimestre, en partie grâce aux 8 ouvertures de nouveaux magasins dans les 18 mois qui ont suivi l'acquisition.

" L'ouverture des magasins a toutefois entraîné des coûts logistiques (environ 2 millions d'euros), marketing (environ 3 millions d'euros) et de support plus élevés que prévu, ce qui, combiné aux nouveaux tarifs américains, a amené Modani à réaliser des bénéfices inférieurs d'environ 7 millions d'euros aux prévisions pour l'exercice 2019", a commenté Jefferies, qui précise que ces bénéfices devraient se normaliser en 2020.

Mais l'annonce a du mal à passer côté investisseurs. Côté analystes, l'incompréhension est également de mise.

" Nous arrivons difficilement à comprendre les explications de cette dégradation ", souligne LCM, qui ajoute qu'" une partie des coûts supplémentaires pouvaient être largement anticipés par le groupe ".

En parallèle, Maisons du Monde a toutefois relevé son objectif de croissance des ventes pour 2019 à autour de 10,5 % contre autour de 10 % auparavant.

Et ce, dans le sillage d'un chiffre d'affaires du troisième trimestre, en ligne avec les attentes.

Les ventes ont atteint 283,7 millions d'euros sur les trois derniers mois, en hausse de 9,2% et de 8,2% à périmètre constant. Quant à la croissance des ventes en comparable, elle a été de 3% à périmètre constant.

La période a notamment été marquée par la poursuite de la forte dynamique des ventes en ligne (+19,3%) et à l'international (+17,7%). Les ventes en France restent elles sous pression, +2,7%.

In fine, LCM estime que le succès de l'année dépendra de la performance du quatrième trimestre. En attendant, le broker a maintenu sa recommandation Achat sur la valeur et a abaissé son objectif de cours de 28 à 26,6 euros. Jefferies a lui réitéré sa recommandation Achat, ainsi que son objectif de cours de 24 euros.