Bourse

Sociétés

MBWS flambe après le feu vert de l'Autorité de la concurrence à sa recapitalisation

AOF - 01 mars 2019

(AOF) - Marie Brizard Wine & Spirits a flambé de 35,25% à 3,30 euros après l'autorisation de l’augmentation de capital par l’Autorité de la concurrence. Une bonne nouvelle qui permet la recapitalisation du groupe de spiritueux en grande difficultés financières. MBWS devrait bientôt avoir les moyens de mettre en oeuvre sa nouvelle stratégie annoncée le 25 mars.

L'Autorité de la concurrence a autorisé l'augmentation de capital réservée à la Cofepp, son principal actionnaire, pour un montant total de 37,712 millions d'euros à un prix de souscription de 4 euros par action et une attribution de bons de souscription d'actions gratuits à l'ensemble des actionnaires.

Le propriétaire de La Martiniquaise (Label 5, Saint James, Gibson's) s'est engagé toutefois à céder à un tiers l'activité rattachée à la marque Porto Pitters (0,4% du chiffre d'affaires de MBWS) en France et à l'étranger; et l'activité rattachée à la marque de téquila Tiscaz (Coepp) en France uniquement ou en France et à l'étranger en fonction des modalités d'exécution de l'engagement.

L'ensemble des conditions suspensives relatives à la mise en oeuvre de l'opération ont donc été levées.

La réalisation de l'augmentation de capital réservée devrait intervenir le 1er mars 2019 et l'attribution des BSA court terme et des BSA long terme le 29 mars 2019, au profit des actionnaires de la société enregistrés comptablement le 28 mars 2019.

Il est prévu que les actions nouvelles émises dans le cadre de l'augmentation de capital réservée soient admises aux négociations sur Euronext Paris le 5 mars 2019 et que la période d'exercice des BSA débute le 29 mars 2019, postérieurement à la publication du plan stratégique de la société, devant intervenir le 25 mars 2019.

La Cofepp s'est engagée à exercer ses BSA (uniquement court terme) à hauteur d'au moins 15 millions d'euros.

Dans son communiqué, MBWS a confirmé l'incertitude sur ses comptes 2018 annoncés le 25 janvier. Le montant estimé de la perte sur l'Ebitda s'élève toujours à 28 millions d'euros.

En revanche, le groupe n'est pas en mesure de confirmer définitivement sa perte nette estimée dans une fourchette comprise entre 60 et 65 millions d'euros.