Bourse

Sociétés

MICHELIN confirme ses objectifs annuels, le titre en profite

AOF - 13 septembre 2018


(AOF) - Michelin ne s’est pas dégonflé : il a maintenu ses objectifs financiers pour l’année 2018. Et les investisseurs apprécient, puisque le géant des pneumatiques truste la première place du CAC 40 depuis ce matin. Il a fini sur un gain de 3,64% à 102,60 euros. Il faut dire que toute nouvelle favorable est bonne à prendre, dans un contexte particulièrement agité pour le secteur automobile. Entre les velléités commerciales de Donald Trump et le second « profit warning » de l’allemand Continental, l’été fut meurtrier.

A l'issue d'une revue stratégique, Michelin est venu rassurer les opérateurs sur sa guidance 2018 : il vise toujours une croissance des volumes en ligne avec l'évolution mondiale des marchés, un résultat opérationnel sur activités courantes supérieur à celui de 2017, hors effet de change, et une génération d'un cash-flow libre structurel supérieur à 1,1 milliard d'euros.

" L'impact attendu de l'évolution du cours des matières premières sur le résultat opérationnel du second semestre reste neutre, le renchérissement du prix du Brent étant compensé par des prix du caoutchouc naturel plus favorables ", a expliqué le groupe au Bibendum.

Le renforcement du dollar par rapport à l'euro compense les impacts négatifs des dépréciations des devises émergentes, en particulier du peso argentin et de la livre turque, pays dans lesquels le groupe a passé des hausses de prix significatives. L'impact attendu de l'évolution des parités avec les cours moyens d'août reste inchangé par rapport à celui indiqué en juillet.

Hors les effets devises et matières premières, Michelin a également abordé la situation de ses marchés. Le groupe de Clermont-Ferrand indique que le marché Tourisme camionnette Remplacement mondial bénéficie d'une croissance des marchés européens, compensant un ralentissement du marché chinois. De son côté, le marché Tourisme camionnette Première monte se contracte, avec notamment une moindre croissance en Chine.

Enfin, le marché Poids lourd reste tiré par la forte demande de fret (en Europe et aux Amériques) et les marchés de Spécialités poursuivent leur croissance dynamique.