Bourse

Marchés

Morning meeting AOF France / Europe - Des marchés toujours sous la pression de Donald Trump

AOF - 07 mai 2019


(AOF) - Les marchés européens devraient de nouveau reculer en dépit de la bonne résistance de Wall Street en seconde partie de séance. La confirmation par la Chine de la venue aux Etats-Unis à partir de jeudi, du vice-Premier ministre Liu He, qui est le responsable des négociations commerciales, pourrait cependant redonner espoirs qu'un accord sera trouvé entre les deux pays. A Paris, les résultats d'Alsom et d'Arkema, mais aussi plusieurs annonces d'Iliad (revenus trimestriels, cessions...) animeront la cote.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une bougie blanche avec une mèche basse sur le support à 5433 points, proche de la moyenne mobile à 50 jours ascendante et du ratio de 50 % de Fibonacci. Après l'ouverture d'un important gap baissier, les acheteurs sont revenus dès les premières cotations de la journée pour défendre la tendance haussière. Mais cette tendance ne reprendra vraiment que lorsque le gap baissier sera comblé.

Les valeurs à suivre aujourd'hui


ALSTOM
Sur l’exercice 2018/2019, Alstom a généré un résultat net part du groupe de 681 millions d’euros, contre 365 millions d’euros l’année précédente, incluant un résultat net des activités non poursuivies exceptionnel de 248 millions d’euros. Le résultat d’exploitation ajusté s’est élevé à 570 millions d’euros, en progression de 44 %, soit une marge de 7,1 %, à comparer avec 5,4% sur l’exercice précédent.

AKKA
Le chiffre d’affaires d'Akka progresse de 26,1 % au premier trimestre 2019 à 446,3 millions d'euros. La croissance organique à jours ouvrés constants du groupe ingénierie s'est élevée à 8,3 %. Elle a été particulièrement forte en Amérique du Nord : +34 % à 75,6 millions d'euros. A ce propos, le groupe souligne que l’intégration de PDS Tech initiée depuis deux trimestres se passe bien et est porteuse de fortes synergies commerciales. Akka North America enregistre notamment des fortes croissances auprès de Boeing, Honeywell, United Technology et Daimler.

ORPEA
Le chiffre d’affaires du premier trimestre 2019 s’établit à 909,9 millions d'euros, en hausse de +9,4%, résultant à 50% d’une croissance organique solide et à 50% de la contribution des acquisitions notamment en Allemagne, aux Pays-Bas et en Espagne. La croissance organique du spécialiste de la prise en charge globale de la dépendance a atteint 4,7%. Orpea a annoncé la conclusion d'un partenariat opérationnel avec Bpifrance et RDIF (fonds souverain russe) dont l’intention est de créer, en Russie, des établissements de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR).

VICAT
Au premier trimestre 2019, Vicat a dévoilé un chiffre d’affaires de 600 millions d’euros, en progression de 4,7%. A périmètre et taux de change constants, la progression est de 0,3%. « Le redressement de l’activité de la fin d’année 2018 s’est confirmé au premier trimestre 2019. Le chiffre d’affaires consolidé du Groupe progresse grâce à l’intégration de CIPLAN, au Brésil, dés février », a précisé le Président Directeur Général. Concernant, 2019, le Vicat s'attend à une très forte saisonnalité.

Les chiffres macroéconomiques

Les commandes à l'industrie ont progressé de 0,6% en mars en Allemagne, ressortant sous le consensus Reuters s'élevant à +1,5%. Elles avaient reculé de 4% en février.

Les investisseurs attendent pour la France, la balance commerciale et la balance des paiements en mars à 8h45. Les nouvelles prévisions économiques de la Commission européenne seront dévoilées à 11 heures.

Ce matin, l'euro gagne 0,15% à 1,1211 dollar.

Hier à Paris


Les Bourses mondiales ont plongé, Donald Trump ayant ravivé les craintes de guerre commerciale avec la Chine. Il compte relever vendredi à 25% (contre 10% auparavant) des droits de douane sur 200 milliards de dollars de produits chinois. Par ailleurs, 350 milliards d’importations chinoises, non taxées, le seront « bientôt » à 25%. La baisse a été quasi-générale, mais elle a logiquement touché les secteurs les plus sensibles au cycle économique. L’indice CAC 40 a reculé de 1,18% à 5 483,52 points tandis que l’EuroStoxx50 a perdu 1,13% à 3 462,95 points.

Hier à Wall Street


Les marchés américains ont réduit leurs pertes en seconde partie de séance. Comme les autres places mondiales, Wall Street a été pénalisée par Donald Trump, qui a annoncé sa volonté de relever à 25% (contre 10% auparavant) des droits de douane sur 200 milliards de produits chinois. En parallèle, 350 milliards d’importations chinoises, non taxées, le seront "bientôt" à 25%. Les investisseurs semblent espérer que ce coup de poing sur la table n’empêchera pas la conclusion d’un accord. Le Dow Jones a reculé de 0,25% à 26 438,48 points et le Nasdaq Composite a cédé 0,50% à 8 123,29 points.