Bourse

Marchés

Morning meeting AOF France / Europe - La prudence devrait s'imposer

AOF - 24 juin 2019


(AOF) - Les Bourses européennes pourraient débuter la semaine en léger repli dans le sillage de la clôture de Wall Street. La prudence devrait dominer dans l'attente du sommet du G20, qui débute vendredi au Japon. Le guerre commerciale sera au centre des attention. Par ailleurs, la tension persistante entre les Etats-Unis et l'Iran n'incite pas à prendre des risques. Les cours du pétrole et de l'or continuent de profitent de la situation. Au chapitre des valeurs, Daimler a lancé dimanche un avertissement sur ses résultats tandis que Natixis défend sa filiale H2O AM. Carrefour, enfin, sort de Chine.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'un doji, à savoir une bougie à petit corps avec une longue mèche haute. Cette bougie d'équilibre entre acheteurs et vendeurs a été réalisée dans des volumes très importants (8,15 milliards d'euros), dus à l'échéance des contrats. Le gap haussier a été comblé et la temporisation devrait se poursuivre sous les plus hauts annuels à 5601 points. Le premier soutien est éloigné à 5342 points.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

NATIXIS
Natixis soutient les mesures annoncées par H2O Asset Management et réaffirme les principes de son modèle multi-boutiques. Sur les questions relatives à la liquidité intrinsèque des titres considérés comme illiquides, les équipes de H2O AM ont continué de prendre les mesures nécessaires pour que leur valorisation soit pleinement assurée en fonction de ces conditions de liquidité. Les actifs concernés sont des titres de dette privée de sociétés de nature très différentes et dont aucun n'est en situation de défaut, indique Natixis.

ELIOR
Vendredi, Elior a gagné 6,39% à 12,16 euros et signé la plus forte hausse de l’indice SBF120, soutenu par une note de Goldman Sachs. Le bureau d’analyses a relevé sa recommandation de Neutre à Achat sur le titre, ainsi que son objectif de cours de 12 à 15 euros. Il se base sur la "sous-performance significative" de l'action par rapport à ses pairs et constate une distorsion positive du rapport risque/rendement.

SCOR
L’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution constate que les discussions entamées entre Covéa et Scor pour régler leurs différends n'ont pas abouti à ce stade, et le regrette. Elle continuera, comme c'est son rôle, à superviser avec attention l’évolution de la situation de ces deux groupes, et notamment de la gestion des risques en résultant.

SUPERSONIC IMAGINE
Vendredi, Supersonic Imagine a flambé de près de 40% à 1,45 euro pour s'approcher de l'offre de rachat de 1,5 euro. La medtech aixoise a tapé dans l'œil de l'américain Hologic. En effet, Supersonic a indiqué jeudi soir avoir reçu une offre ferme, sous conditions, de rachat de la part d'Hologic. L'acquisition envisagée donnerait donc lieu à un projet d'offre d'achat au prix de 1,50 euro et serait suivie d'un retrait obligatoire. L'opération valoriserait Supersonic environ 35 millions d'euros.

Les chiffres macroéconomiques

Les investisseurs se contenteront de l'indice Ifo du climat des affaires en Allemagne pour le mois de juin à 10h.

Vers 8h30, l'euro gagne 0,15% à 1,1386 dollar.

Vendredi à Paris


Les marchés européens ont fini aujourd’hui en légère baisse, mais ils affichent une performance hebdomadaire nettement positive. Les investisseurs n'ont pas réagi à des indices des directeurs d'achat meilleurs que prévu en Europe en juin. Sur le plan géopolitique, la tension reste forte entre l'Iran et les Etats-Unis, ces derniers ayant renoncé aux derniers moments à des bombardements après avoir vu un de leurs drones être abattu. L’indice CAC 40 a reculé de 0,13% à 5 528,33 points, limitant à la marge ses gains hebdomadaires à 2,99%. L’EuroStoxx 50 a cédé 0,03% à 3 466,90 points.

Vendredi à Wall Street


Les principaux marchés actions américains ont clôturé vendredi en petite baisse, mettant fin au rallye enregistré les jours précédents dans le sillage du ton accommodant adopté mercredi par la Fed. Par ailleurs, les opérateurs jouent la prudence dans le dossier irano-américain. Donald Trump a finalement abandonné au dernier moment son projet de représailles contre Téhéran après la destruction d'un de ses drones. Le Dow Jones a reculé de 0,13% à 26 719,13 points. Le Nasdaq Composite a cédé 0,24% à 8 031,71 points.