Bourse

Marchés

Morning meeting AOF France / Europe - Le mois de juillet devrait bien commencer

AOF - 01 juillet 2019


(AOF) - Les marchés actions européens sont attendus en hausse à l'ouverture dans le sillage de Wall Street et des places asiatiques. Les investisseurs accueillent avec soulagement la trêve commerciale conclue samedi par Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping en marge du sommet du G20 au Japon. Au chapitre économique, ils surveilleront de près les résultats définitifs des enquêtes PMIsur l'activité dans le secteur manufacturier au mois de juin et l'ISM manufacturier américain pour le même mois, à 16h.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une bougie blanche dans des volumes élevés à 3,67 milliards d'euros. Les cours ont validé un soutien à 5465 points, renforcé par le ratio de 50 % de Fibonacci : la tendance haussière reprend. Le plus haut annuel à 5601 points devrait être rejoint dans les jours à venir. Au-delà, la résistance suivante est établie à 5657 points, sommet de 2018.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

CAFOM
Cafom a réalisé au premier semestre clos fin mars un résultat net des activités poursuivies de 0,9 million d'euros contre 3,1 millions un an plus tôt. Le résultat opérationnel courant est ressorti à 3,2 millions après 5,2 millions au premier semestre 2018. L'Ebitda a atteint 9,2 millions contre 10,6 millions un an plus tôt. Le groupe a enregistré un chiffre d’affaires de 212,5 millions, en croissance de 1,5% en données retraitées, c’est-à-dire en tenant compte des activités fermées ou en cours de fermeture. En données publiées, le chiffre d’affaires s’inscrit en repli de 1%.

CREDIT AGRICOLE
Crédit Agricole Consumer Finance, spécialiste du crédit à la consommation, et Banco BPM, la troisième plus grande banque italienne, ont signé avec trois mois d’avance sur le calendrier prévu l’accord définitif visant à renforcer leur partenariat global sur le marché italien du crédit à la consommation pour les quinze prochaines années.

DASSAULT SYSTEMES
Dassault Systèmes a été désigné comme fournisseur clé par le Groupe PSA. Dassault Systèmes devient ainsi le premier et le seul éditeur de logiciels — parmi les quelque 8 000 entreprises qui forment son réseau mondial de fournisseurs — à être officiellement reconnu par le constructeur automobile comme un partenaire numérique privilégié pour son programme de transformation numérique.

SECHE ENVIRONNEMENT
La Caisse des Dépôts et Groupe Séché SAS, société holding de la famille Séché, ont conclu un accord aux termes duquel Groupe Séché acquiert la totalité de la participation de la Caisse des Dépôts dans le capital de Séché Environnement, soit 710.617 actions représentant 9,04% du capital. A l'issue du règlement-livraison de l'opération qui interviendra dans les prochains jours, la participation de Groupe Séché sera ainsi portée de 50,00% à 59,04% du capital de Séché Environnement.

Les chiffres macroéconomiques

L'indice PMI manufacturier du mois de juin pour la France est attendu à 9h50 en version définitive. Celui pour l'Allemagne, à 9h55, et celui pour la zone euro, à 10h.

Le taux de chômage en zone euro au mois de mai sera dévoilé à 11h.

Aux Etats-Unis, les investisseurs prendront connaissance à 16h de l'indice ISM manufacturier de juin et des dépenses de construction de mai.

Vers 8h30, l'euro recule de 0,53% à 1,1329 dollar.

Vendredi à Paris


Les marchés européens ont fini la semaine sur une séance de hausse, à quelques heures de la rencontre entre les présidents chinois et américain. Les négociations sont au point mort depuis deux mois et cette rencontre pourrait être l'occasion de les débloquer, mais les résultats de l'entretien sont très incertains. Le CAC 40 a gagné 0,83% à 5 538,97 points et affiche un bilan hebdomadaire très légèrement positif : +0,19%. Le premier semestre a été favorable au marché parisien, qui enregistre une progression de 17,09%. L'EuroStoxx50 a, lui, progressé aujourd'hui de 0,91% à 3 473,70 points.

Vendredi à Wall Street


Vendredi, Wall Street a clôturé en hausse un mois de juin éclatant. Après la correction de mai, le S&P a bondi de plus de 17%. Les investisseurs attendaient la rencontre, samedi, de Donald Trump et Xi Jinping. Ils ont de plus apprécié l'évolution de l'inflation en mai, conforme aux attentes des économistes. Ce chiffre conforte le virage plus accommodant pris la Fed. Dans un contexte incertain, le repli plus modéré que prévu de la confiance des consommateurs mesurée par l'Université du Michigan est une bonne nouvelle. Le Dow Jones a gagné 0,28% à 26 599,96 pts, le Nasdaq, 0,48% à 8 006,24 pts.