Bourse

Marchés

Morning meeting AOF France / Europe - Léger repli anticipé, des sociétés de surveillance chinoises dans le viseur de Washington

AOF - 22 mai 2019


(AOF) - Les marchés européens sont attendus en légère baisse. Au chapitre du bras de fer entre la Chine et les Etats-Unis, ces derniers pourraient mettre sur la même liste que Huawei jusqu'à 5 sociétés de surveillance chinoises, dont Hikvision, affirment Bloomberg et le New-York Times. Les Etats-Unis s’inquiètent notamment de leur rôle dans la répression de la minorité ouïgoure dans l’ouest de la Chine. Le seul rendez-vous économique d'importance aura lieu après la clôture en Europe, avec la publication du compte rendu du dernier comité de politique monétaire de la Fed à 20 heures.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une toupie blanche sans relief ni volume particulier (3,13 milliards d'euros). Les vendeurs n'ont pas exercé de pression baissière manifeste pour relancer la dynamique en direction des soutiens à 5297 voire 5210 points. Le marché consolide donc, sous l'influence de marchés américains qui n'ont pas dit leur dernier mot. Une seconde jambe de baisse semble toutefois probable à terme en direction des soutiens.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

NEXITY
Nexity a cédé sa participation dans le réseau de franchises Guy Hoquet l'Immobilier, dont il était l'actionnaire majoritaire depuis 2006, à la société Arche, holding du groupe Citya. Les détails financiers de la transaction n'ont pas été dévoilés. Pour le groupe Arche, ce rapprochement s'inscrit dans la stratégie de développement du groupe et vient corroborer sa volonté d'offrir à ses clients un panel complet de solutions et de services immobiliers.

CARMAT
Carmat annonce la reprise de la production des prothèses pour l’étude PIVOT. Suite à l’analyse des informations recueillies à partir de l’expérience accumulée lors de la cohorte 1 de l’étude PIVOT et des données enregistrées sur bancs d’essai, le concepteur et développeur du projet de cœur artificiel total a effectué plusieurs changements dans ses procédés de production, incluant le transfert de l’ensemble des activités de production sur le site de Bois d’Arcy. Ils ont notamment pour but d'éviter des risques de dysfonctionnement susceptibles d’affecter le module électronique de la prothèse.

COMPAGNIE DES ALPES
Compagnie des Alpes a dévoilé mardi soir les résultats du premier semestre de son exercice 2018-2019. Ainsi, l’exploitant de domaines skiables et de parcs à thèmes a publié un résultat net part du groupe en baisse de 3,6% à 64,6 millions d'euros sur la période et un excédent Brut Opérationnel (EBO) en léger repli de 0,7% à 165,4 millions d'euros. Rapporté au chiffre d'affaires, le taux de marge se replie à 33,2% contre 34,5% un an plus tôt.

LUMIBIRD
Lumibird annonce le lancement d’une augmentation de capital d’environ 20 millions d’euros dans le cadre d’un placement privé via la construction accélérée d’un livre d’ordre. Le produit net de l’augmentation de capital est destiné principalement à contribuer au financement d’éventuelles opérations de croissance externe, notamment en vue de l’acquisition de nouvelles technologies lasers.

Les chiffres macroéconomiques

Les investisseurs attendent le compte rendu du dernier comité de politique monétaire de la Fed à 20 heures.

Ce matin, l'euro perd 0,07% à 1,115 dollar.

Hier à Paris


Les marchés européens ont rebondi grâce à une légère réduction de la tension entre la Chine et les Etats-Unis. Ce léger rebond trouve son origine dans la décision des Etats-Unis de lever pour une période de 90 jours, une partie des restrictions visant Huawei. Une exemption provisoire a été accordée aux opérateurs télécoms utilisant des produits Huawei pour des services critiques, comme la sécurité, pour leur donner le temps de s'arranger autrement. Le CAC 40 a clôturé en hausse de 0,50% à 5 385,46 points et l’EuroStoxx50 a progressé de 0,50% à 3 386,51 points.

Hier à Wall Street


Les marchés américains ont terminé dans le vert dans le sillage de la décision des Etats-Unis, de lever pour une période de 90 jours, une partie des restrictions visant Huawei. Un délai, qui vise à accorder du temps aux opérateurs télécoms utilisant le matériel du groupe chinois pour trouver des solutions alternatives. Cette décision a réduit les craintes d'un durcissement du bras de fer commercial. Les investisseurs n’ont pas tenu compte des reventes de logements inférieures aux attentes. Le Dow Jones a gagné 0,77% à 25 877,33 pts et le Nasdaq Composite a progressé de 1,08% à 7 785,72 pts.