Bourse

Marchés

Morning meeting AOF France / Europe - Légère hausse avant les indices des directeurs d'achat

AOF - 22 mars 2019


(AOF) - Les marchés européens sont attendus en hausse, profitant de l’aspiration de Wall Street, qui a accru ses gains en seconde partie de séance hier. Cette journée sera marquée par la publication des indices des directeurs d'achat IHS Markit pour les secteurs manufacturiers et des services pour mars en Europe et aux Etats-Unis. Les investisseurs pourront constater, ou non, si l’arrêt de la dégradation de la conjoncture européenne se confirme et si cette dernière continue de réserver de bonnes surprises, même marginalement. Les actualités en provenance des entreprises sont peu nombreuses.

L'analyse technique du CAC 40

Non disponible.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

PARAGON ID
Paragon ID, spécialiste des solutions d'identification, a annoncé la nomination d’Olivier Doye au poste de Directeur financier. Dans le cadre du développement de la société, Olivier Doye a pour mission de renforcer le pilotage de la direction financière au service de la compétitivité du groupe, afin qu’elle contribue plus fortement à la performance des différentes activités en phase avec l’ambition du groupe : délivrer durablement une croissance soutenue de son activité et surtout de sa profitabilité.

EIFFAGE
Eiffage, au travers de Smulders, filiale belge d’Eiffage Métal, en groupement avec GeoSea, filiale de DEME, vient de se voir attribuer par Moray Offshore Windfarm East le contrat pour la construction du parc éolien Moray East, au nord-est des côtes écossaises. Le montant du contrat s’élève pour Eiffage à plus de 250 millions d’euros. Le projet comprend la conception, la fourniture et la pose des 100 fondations jackets de 85 mètres de hauteur et 1 000 tonnes chacune.

ALBIOMA
La filiale d'Albioma Solaire France, détenant et exploitant les centrales photovoltaïques qui avaient été acquises auprès d'Eneco en décembre dernier, a souscrit un prêt long terme de 61 millions d'euros. Ce financement projet sans recours permet de refinancer les actifs existants et comprend une enveloppe destinée à financer la construction d'un portefeuille de projets de centrales photovoltaïques de petite et moyenne puissance. " Ce financement sécurise la croissance du groupe en métropole dans le solaire dans des conditions très attractive ", a précisé le producteur d'énergie renouvelable.

POXEL
Poxel a généré en 2018 un bénéfice net de 13,5 millions d’euros, contre une perte nette de 22,3 millions d’euros en 2017. Dans le même temps, le chiffre d’affaires de la société biopharmaceutique spécialisée dans le développement de traitements innovants des maladies métaboliques est passé de 5,3 millions d’euros à 74,6 millions d’euros. Il comprend une partie du versement initial de 36 millions d'euros reçu de Sumitomo Dainippon Pharma dans le cadre du partenariat stratégique annoncé le 30 octobre 2017.

Les chiffres macroéconomiques

Les investisseurs attendent les indices des directeurs d'achat IHS Markit pour les secteurs manufacturiers et des services pour mars pour la France à 9h45, l'Allemagne à 9h30, la zone euro à 10 heures et les Etats-Unis à 14h45.

Toujours outre-Atlantique, les reventes de logements en février, mais aussi les stocks et les ventes des grossistes en janvier seront connus à 15 heures.

Ce matin, l'euro est pratiquement inchangé à 1,138 dollar.

Hier à Paris


Indécis une partie de la séance, les principaux marchés actions européens ont finalement clôturé en très légère baisse, malgré la bonne orientation de Wall Street. Les projections de la Fed indiquent qu’elle ne devrait pas relever ses taux en 2019 et les remonter une seule fois en 2020. Elle va en outre arrêter de réduire son bilan en septembre et non plus en décembre, comme certains de ses membres l'avaient laissé entendre. A Paris, la grave crise de gouvernance chez EssilorLuxottica a fait la une. Le CAC 40 a reculé de 0,07% à 5 379 points. L'Euro Stoxx 50 a cédé 0,06% à 3 371 points.

Hier à Wall Street


Les marchés américains ont accru leurs gains en seconde partie de séance. Ils ont été tirés par les valeurs technologiques, qui ont bénéficié de la hausse d'Apple et de la publication des résultats de Micron. Comme de nombreux acteurs du secteur, le fabricant de mémoires informatique anticipe un retour de la croissance au second semestre. En revanche, les financières ont continué de souffrir d’une Fed plus accommodante que prévu mercredi. Le Dow Jones a clôturé sur un gain de 0,84% à 25 962,51 points et le Nasdaq Composite a progressé de 1,42% à 7 838,96 points.