Bourse

Marchés

Morning meeting AOF France / Europe - Les Bourses européennes devraient ouvrir proches de l’équilibre

AOF - 23 octobre 2020


(AOF) - Les marchés actions européens devraient ouvrir proches de l’équilibre ce vendredi, avec un biais haussier. Les investisseurs pourront en savoir plus sur le rythme de redressement des économies européennes, avec la publication des PMI flash d’octobre en début de séance. En parallèle, les investisseurs arbitreront les nombreuses publications trimestrielles du jour, avec des groupes de la trempe de Renault, Kering, L’Oréal ou encore Michelin. Enfin, l’avancée des négociations sur le nouveau plan de relance américain et l’évolution de la crise sanitaire seront également surveillées.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une bougie blanche encadrée de courtes ombres, formée dans des échanges plus nourris de 3,2 milliards d'euros. Ceci ne change rien à la configuration actuelle de consolidation. Le biais pour le Cac 40 reste toujours légèrement baissier, mais avec une lenteur chaotique.

Les valeurs à suivre aujourd'hui


RENAULT
Renault a réalisé vendredi son point d’activité du troisième trimestre 2020. Ainsi, le constructeur automobile a réalisé un chiffre d’affaires de 10, 37 milliards d’euros sur la période, soit un repli de 8,2 % sur un an. A taux de change et périmètre constants, la baisse est de 3,2 %. Les ventes mondiales ont, elles, reculé de 6,1 % à 806 320 véhicules. « Le mois de septembre montre une dynamique positive, particulièrement marquée en Europe, où les ventes du groupe sont en progression de 8 % sur un marché en hausse de 3 % », a expliqué Renault.

KERING
Le chiffre d’affaires total de Kering s’établit à 3,72 milliards d’euros au troisième trimestre 2020, en retrait de 4,3% en données publiées et de 1,2% en comparable sur un an. A titre de comparaison, au second trimestre, la baisse était de 43,5% en données publiées et de 43,7% en comparable. Les ventes des Maisons de Kering atteignent 3,6 milliards d’euros sur le trimestre (-4,7% en données publiées et -1,6% en comparable). Le chiffre d'affaires de Gucci s'élève à 2,09 milliards d'euros (-12,1% en données publiées et -8,9% en comparable) les ventes dans le réseau en propre baissent de 4%.

L'OREAL
L'Oréal a publié un chiffre d'affaires au troisième trimestre 2020 de 7,04 milliards d'euros, en hausse de 1,6% sur un an à données comparables et en baisse de 2% en données publiées. Au 30 septembre, le chiffre d'affaires du groupe s'élève à 20,11 milliards d'euros, en repli de 7,4% à données comparables. Les effets monétaires ont eu un impact négatif de 1,7%.

MICHELIN
Michelin a réalisé jeudi soir son point d’activité au titre des neuf premiers mois de son exercice 2020. Ainsi, les ventes du groupe au Bibendum sont ressorties à 14,89 milliards d’euros sur la période, soit un repli de 16,8 % à données publiées sur un an et de -15 % à iso parité. La baisse des ventes s’est toutefois limitée à 5 % au troisième trimestre, grâce à une reprise de l’activité. "Après un deuxième trimestre fortement pénalisé par la crise sanitaire, la demande mondiale de pneumatiques se redresse plus fortement que prévu au troisième trimestre", a indiqué Michelin.

Les chiffres macroéconomiques

Les investisseurs prendront connaissance des indices (flash) des directeurs d'achat pour les secteurs manufacturier et des services d'octobre en France (9h15), en Allemagne (9h30) et en zone euro (10h).

En Allemagne, sera publié l'indice IFO du climat des affaires en octobre (10h)

Aux Etats-Unis, les investisseurs se contenteront des indices des directeurs d'achat pour les secteurs manufacturier et des services d'octobre (15h45).

Vers 8h20, l'euro cède 0,22% à 1,1793 dollar. 


Hier à Paris


Les marchés européens ont terminé la séance en léger repli. Les publications trimestrielles des sociétés ainsi qu’une baisse plus forte qu’attendu des nouvelles inscriptions au chômage aux USA ont soutenu les indices alors que les investisseurs sont toujours dans l’attente de la validation d’un nouveau plan de relance outre-Atlantique. Sur le front sanitaire, les inquiétudes demeurent suite à l’accélération de la pandémie de Covid-19 aussi bien sur le Vieux continent qu’au pays de l’Oncle Sam. A la clôture, le CAC 40 a cédé 0,05% à 4 851,38 points et l’EuroStoxx 50, 0,25% à 3 172,81 points.

Hier à Wall Street


Au terme d’une séance hésitante, Wall Street a finalement clôturé en territoire positif. Les indices ont été soutenus par des résultats d’entreprises meilleurs que prévu, à l’image de Tesla, AT&T et Coca Cola, et des statistiques satisfaisantes, telles que les inscriptions au chômage et les ventes de logements existants. En parallèle, les investisseurs attendent toujours que démocrates et républicains trouvent un compromis sur un nouveau plan de relance de l’économie. Au final, le Dow Jones a pris 0,54% à 28 363,66 points et le Nasdaq Composite, +0,19% à 11 506,11 points.