Bourse

Marchés

Morning meeting AOF France / Europe - Les investisseurs sur le qui-vive

AOF - 11 septembre 2020


(AOF) - L'ouverture des principaux marchés actions s'annonce incertaine. La prudence devrait être de nouveau de mise après le net repli de Wall Street, hier. Pour autant, les investisseurs européens pourraient être rassurés par l'évolution positive des futures à Wall Street ce matin. Depuis la rentrée, de nombreux analystes prévoyaient ce regain de volatilité sur des marchés fortement valorisés alors que l'économie mondiale reste soumise à la propagation de la pandémie et aux tensions commerciales. Au chapitre des valeurs, Euronext a confirmé son intérêt pour la Bourse italienne.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe une petite bougie noire sans relief ni indication particulière, réalisée dans des volumes moyens à 2,5 milliards d'euros. Autant l'indice français avait du mal à répliquer le parcours haussier des indices américains, autant il semble résistant à leur correction actuelle. Les cours consolident sous la résistance à 5 096 points, sans réel signe de faiblesse.

Les valeurs à suivre aujourd'hui


EURONEXT
Euronext a confirmé ce matin être en discussions avec la Cassa Depositi e Prestiti (CDP) en vue de formuler une offre sur l'activité et les principaux actifs opérationnels de Borsa Italiana.

ESI GROUP
Le chiffre d'affaires d'ESI Group pour le premier semestre 2020 s'est élevé à 80,8 millions d'euros, en baisse de 8,5% (à taux de change courants) par rapport à la même période de l'année dernière. Parmi les licences (85,6% des revenus), le Repeat Business (70,2 millions d'euros) a augmenté de 1,2 %, tandis que le New Business (5 millions d'euros) a reculé de 53%, sous l'effet du confinement qui a eu pour effet de retarder les décisions de nouveaux investissements. Le carnet de commandes auprès des 20 premiers clients (représentant 56 % du total) a augmenté de 3,9%.

ONCODESIGN
Oncodesign, groupe biopharmaceutique spécialisé en médecine de précision, a annoncé le lancement d’une augmentation de capital réservée au profit de membres du Comité de Direction. Le Conseil d'Administration, réuni le 10 septembre 2020, a en effet décidé de procéder à une augmentation de capital d'un montant nominal de 300 000 euros, par l'émission de 30 000 actions nouvelles, à un prix unitaire (prime d'émission incluse) de 10 euros, soit une prime de 1,2% par rapport au cours de clôture précédent la décision d'émission.

VALLOUREC
Comme annoncé le 1er septembre dernier, Vallourec a lancé le 2 septembre une consultation des porteurs de ses obligations soumises au droit américain et venant à maturité en 2022 et en 2023. L’objectif de cette consultation est d’obtenir l’accord à la majorité requise des porteurs de chacune des émissions obligataires concernées afin que Vallourec puisse demander si elle le souhaite la nomination d’un mandataire ad hoc sans que cette démarche constitue un cas de défaut.

Les chiffres macroéconomiques

Les investisseurs se contenteront de l'inflation aux Etats-Unis au mois d'août à 14h30.

Vers 8h30, l'euro gagne 0,13% à 1,1836 dollar.

Hier à Paris

Les marchés européens n'ont pas poursuivi leur rebond de la veille malgré le discours de Christine Lagarde. La BCE a en effet maintenu inchangés ses principaux taux directeurs, a annoncé que le PEPP se poursuivrait au moins jusqu'en juin 2021, se réservant la possibilité d'ajuster l'ensemble de ses instruments pour soutenir l'économie européenne, et a déclaré surveiller de près les cours de l'euro. Aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont été plus nombreuses que prévu. Ainsi à la clôture, le CAC 40 a cédé 0,38% à 5 023,93 points, et l'EuroStoxx50, 0,27% à 3 315,83 points.

Hier à Wall Street

Wall Street a clôturé en net repli jeudi. Le Dow Jones a été pénalisé par la progression supérieure aux attentes des nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage. Un chiffre qui confirme que la convalescence de l'économie américaine risque de prendre encore un certains temps après l'exceptionnelle crise de la Covid. Les valeurs technologiques, pourtant bien orientées en début de séance, ont fini par plier sur une nouvelle salve de prises de bénéfices. Le Dow Jones a cédé 1,45% à 27 534,58 points. Le Nasdaq a abandonné 1,99% à 10 919,59 points.