Bourse

Marchés

Morning meeting AOF France / Europe - Les marchés devraient (encore) voir rouge à l'ouverture

AOF - 15 octobre 2020


(AOF) - Les marchés européens sont attendus en nouvelle baisse ce jeudi à l'ouverture. Alors que la France a décrété le couvre-feu pour lutter contre la pandémie de covid-19, la propagation du virus et ses conséquences économiques continuent d'inquiéter. De plus, à Washington, républicains et démocrates semblent ne pas arriver à se mettre d'accord sur le nouveau plan de relance, réduisant la probabilité de voir les négociations aboutir avant l'élection du 3 novembre. La journée sera aussi marquée par de nombreuses publications aux Etats-Unis, dont les inscriptions au chômage.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe une nouvelle bougie noire avec des petites mèches non significatives, réalisée dans des volumes faibles à 2,4 milliards d'euros. Les vendeurs ont conservé la main sur le marché et la correction se développe. Les cours pourraient revenir sur le support à 4 872 points dans les jours à venir.


Les valeurs à suivre aujourd'hui


FDJ
La Française des jeux (FDJ) a publié un chiffre d'affaires au troisième trimestre 2020 de 500 millions d'euros, quasi-stable sur un an (+0,2%). les mises ont atteint les 4,4 milliards d'euros, en hausse de 6%. La FDJ a bénéficié de facteurs favorables, notamment un calendrier de manifestations sportives fourni à la suite du décalage de nombreux événements initialement prévus au deuxième trimestre. Les paris sportifs ont augmenté de 27% à près d'1 milliard d'euros, tant en ligne qu'en point de vente, et l'activité loterie crû d'1% à 3,4 milliards d'euros.

PRODWARE
Prodware a publié un chiffre d'affaires au troisième trimestre 2020 de 32,2 millions d'euros, en baisse de 8,4% sur un an. Sur le premier semestre, le spécialiste de transformation digitale des entreprises a réalisé un chiffre d'affaires de 85,5 millions d'euros, contre 91 millions l'an passé à la même époque. Cette baisse est la conséquence de la crise sanitaire sur les activités de Conseil et d'Implémentation. Le revenu Intégration est en recul d'environ 18%, le chiffre d'affaires de l'Edition en propre est resté quasi-stable à 29 millions d'euros.

PUBLICIS
Publicis a réalisé au troisième trimestre 2020 un chiffre d'affaires de 2,343 milliards d'euros, en baisse de 9,1%. En organique, le repli atteint 5,6%. Pour autant souligne le groupe publicitaire, bien qu'encore affectées par la crise, la plupart des régions ont enregistré une amélioration séquentielle par rapport au deuxième trimestre. Le revenu net en Europe a enregistré une baisse de 9% en organique, témoignant d'une amélioration séquentielle dans la plupart des pays de la région, les annonceurs ayant repris leurs dépenses publicitaires après le confinement.

VIRBAC
Le chiffre d'affaires de Virbac au troisième trimestre 2020 s'est élevé à 235,6 millions d'euros, en croissance de 0,9% par rapport à la même période de 2019. À parités constantes, le trimestre affiche une hausse de 6,8% (+11,1% hors Sentinel), la dépréciation de certaines devises (réal, peso, rand, roupie) ayant pesé sur l'activité. Hors impact de la cession de Sentinel aux États-Unis, le groupe précise que toutes les zones sont en croissance en comparaison de la même période en 2019. Sur l'ensemble du premier semestre le chiffre d'affaires ressort à 713,9 millions d'euros, en hausse de 2,4%.

Les chiffres macroéconomiques

En France, l'inflation définitive de septembre sera publiée à 8h45.

Aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage, l'indice Empire State d'octobre les prix à l'importation en septembre et l'indice Philly Fed seront connus à 14h30. Les stocks de gaz naturel et de pétroles seront publiés respectivement à 16h30 et 17h.

Vers 8h15, l'euro reste quasi stable (-0,01%) à 1,1747 dollar.


Hier à Paris


Les bourses européennes ont majoritairement terminé en légère baisse ce mercredi, à l'issue d'une séance marquée par la nervosité des marchés. En effet, les craintes autour de la propagation du Covid-19 et des nouvelles mesures pour l'endiguer sont venues s'ajouter au pessimisme concernant les négociations au Congrès américain sur le nouveau plan de relance. Les résultats des banques à Wall Street, notamment ceux de Goldman Sachs, n'ont inversé la tendance que temporairement. Ainsi, le CAC 40 a cédé 0,12% à 4 941,66 points, et l'EuroStoxx50, 0,09% à 3 276,34 points.

Hier à Wall Street


Les marchés américains ont de nouveau chuté mercredi soir, au cours d'une séance longtemps indécise. Les investisseurs avaient brièvement laissé de côté leurs craintes autour de la seconde vague épidémique pour se focaliser sur les trimestriels des banques. Mais malgré la bonne performance de Goldman Sachs, Wells Fargo et Bank of America ont déçu, signalant une reprise moins solide qu'attendu. A cela s'est ajoutée l'impasse des négociations au Congrès sur le nouveau plan de relance. Ainsi, le Dow Jones a perdu 0,58% à 28 514 points, et le Nasdaq, 0,80% à 11 768,73 points.