Bourse

Marchés

Morning meeting AOF France / Europe - Les risques refluent, une ouverture favorable aux actions se profile à l’horizon

AOF - 05 septembre 2019


(AOF) - Les marchés actions européens devraient ouvrir dans le vert jeudi, portés par l’espoir de voir le conflit commercial sino-américain se diriger vers une issue favorable. Les deux superpuissances tiendront des réunions à niveau ministériel dans les prochaines semaines. De plus, des discussions commerciales auront lieu début octobre à Washington. En parallèle, les tensions s’apaisent à Hong Kong et un projet de loi visant à prévenir un Brexit sans accord a été voté hier par les députés britanniques. Côté valeurs, les résultats de Safran, Dassault Aviation ou encore Altran seront débattus.

L'analyse technique du CAC 40

L'information n'est pas disponible.

Les valeurs à suivre aujourd'hui


SAFRAN
Safran a publié des résultats semestriels solides et relevé ses prévisions annuelles. Sur les six premiers mois de l'année, l'équipementier aéronautique a réalisé un un chiffre d'affaires de 12,102 milliards d'euros, en hausse de 27,3 % sur une base publiée et de 14,2 % sur une base organique. Le résultat opérationnel courant a atteint 1,883 milliard, en augmentation de 35,9 % sur une base publiée et de 34,6 % sur une base organique.

ALTAMIR
L’actif net réévalué par action d'Altamir s’élève à 24,54 euros après détachement d’un dividende de 0,66 euro par action en juin 2019. En incluant le dividende il est en hausse de 16% par rapport au 31 décembre 2018 et de 14,4% par rapport au 31 mars 2019, date à laquelle seules les sociétés cotées et Snacks Développement ont été réévaluées.

DASSAULT AVIATION
Dassault Aviation a publié mercredi soir ses résultats du premier semestre 2019. Ainsi, le constructeur aéronautique a publié un résultat net ajusté de 286 millions d’euros sur la période, contre 186 millions d’euros un an plus tôt. De son côté, le résultat opérationnel ajusté ressort à 250 millions d’euros, contre 111 millions un an plus tôt. Il en découle une marge opérationnelle ajustée de 8,2 %, contre 6,5 %. Quant à lui, le chiffre d’affaires consolidé ajusté s’établit à 3,058 milliards d’euros au premier semestre 2019 contre 1,709 milliards un an plus tôt.

SEB
SEB annonce être entré en négociations exclusives pour le rachat de 100 % du capital de Krampouz, société française spécialisée dans la conception, fabrication et commercialisation de crêpières, gaufriers, planchas et grills à destination des professionnels et des particuliers. Basée à Pluguffan, Krampouz est une marque bretonne iconique qui célèbre cette année ses 70 ans. La société réalise un chiffre d’affaires annuel d’environ 18 millions d'euros et compte près de 90 collaborateurs. Elle est présente et distribuée sur les 5 continents.

Les chiffres macroéconomiques

A 8h, en Allemagne, seront dévoilées les commandes à l'industrie en juillet.

A 14h15, aux Etats-Unis, l'enquête ADP sur l'emploi privé d'août sera publiée.

Elle sera suivie à 14h30 des inscriptions hebdomadaires au chômage et de la nouvelle estimation des coûts unitaires et de la production au deuxième trimestre.

Enfin, à 16h, seront publiés l'indice des directeurs d'achat (ISM) pour le secteur des services en août aux Etats-Unis et les commandes à l'industrie en juillet.

Vers 8h30, l'euro cote 1,1024, en baisse de 0,10%.

Hier à Paris


Les marchés actions européens ont rebondi ce mercredi. Les investisseurs ont d’abord été rassurés par un indicateur en provenance de Chine, attestant de l’accélération de la croissance du secteur des services. L’espoir d’un apaisement des tensions à Hong Kong a par ailleurs profité aux indices. En effet, la cheffe de l'exécutif, Carrie Lam, a annoncé le retrait du projet de loi controversé d'extradition vers la Chine pour tenter de sortir de la crise. Le CAC 40 a ainsi gagné 1,21% à 5 532,07 pts et l’EuroStoxx50 a pris 0,82% à 3 448,73 pts.

Hier à Wall Street


Les marchés actions américains ont terminé la séance en baisse mardi après un long week-end. L'escalade dans la guerre commerciale et son impact sur l'économie mondiale suscitent l'inquiétude. A cet égard, les investisseurs ont pris connaissance de statistiques peu favorables. L'ISM manufacturier est ressorti en août à 49,1. Il passe ainsi sous le seuil des 50 qui distingue contraction et expansion de l'activité. Les dépenses de construction, elles, ont déçu en juillet. Le Dow Jones a perdu 1,08% à 26 118,02 points et le Nasdaq Composite a reculé de 1,11% à 7 874,16 points.