Bourse

Marchés

Morning meeting AOF France / Europe - L'optimisme reste de mise

AOF - 04 novembre 2019


(AOF) - Les principaux marchés actions européens devraient poursuivre leur progression, soutenus par les informations selon lesquelles les discussions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine se déroulaient favorablement. La signature de l'accord partiel reste ainsi programmée au cours de ce mois. Par ailleurs, l'annonce, vendredi, de créations d'emplois dans le secteur privé américain, a rassuré les investisseurs sur la santé de la première économie mondiale. Dans ce climat, les marchés continueront de scruter la nouvelle salve de résultats attendue dans les prochains jours.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une petite bougie blanche inclue dans la grande bougie noire de jeudi : ce couple de bougie forme un harami. Cela traduit une sorte de trêve entre acheteurs et vendeurs. Les volumes sont d'ailleurs en baisse à 2,64 milliards d'euros. La tendance haussière n'est toutefois pas remise en cause. Les prochaines résistances sont à 5795 puis 5882 points.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

AMUNDI
En hausse de 5,78% à 67,70 euros, soit son plus haut niveau depuis mai 2018, Amundi a signé vendredi la deuxième plus forte progression du SBF 120 derrière Vallourec, soutenu par des brokers. Morgan Stanley, Credit Suisse et Berenberg ont relevé leurs objectifs de cours sur le gestionnaire d'actifs dans le sillage des résultats trimestriels robustes dévoilés jeudi. Morgan Stanley a relevé son objectif de cours sur le titre de 73,40 à 76,50 euros tout en réitérant son opinion Surpondérer.

ARCELORMITTAL
ArcelorMittal a bondi de plus de 6% à 14,028 euros vendredi, soutenu par l'appétit pour le risque et les bons résultats de son concurrent US Steel. Lequel a réalisé un chiffre d'affaires trimestriel supérieur aux attentes et accusé une perte moins élevée que prévu. Le sidérurgiste américain a enregistré une perte nette de 84 millions de dollars au troisième trimestre, ou 49 cents par action, contre un bénéfice net de 291 millions, ou 1,62 dollar par action un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, notamment de lourdes charges de restructuration, la perte par action est limitée à 21 cents.

CLARANOVA
Claranova a bondi vendredi de 5,71% à 9,296 euros, les investisseurs ont salué l'opération stratégique du groupe de logiciels grand public et applications pour mobile. La société, ex-Avanquest Software, a annoncé le rachat des minoritaires de sa branche canadienne Avanquest Canada. Cette branche détient ses activités internet, soit les activités Upclick, Soda PDF et Adaware.

SAINT-GOBAIN
Saint-Gobain, via sa filiale Placoplatre, a conclu avec le consortium Hirsch Servo et BEWiSynbra un accord de cession de son activité de polystyrène expansé (PSE) en France. Saint-Gobain avait précédemment cédé à Hirsch son activité PSE en Allemagne. Avec 6 sites de production regroupant environ 240 employés, l'activité PSE en France a généré un chiffre d'affaires d'environ 70 millions d'euros en 2018.

Les chiffres macroéconomiques

La version finale de l'indice des directeurs d'achat pour le secteur manufacturier au mois d'octobre en France est attendue à 9h30. Celle pour l'Allemagne sera dévoilée à 9h55 et celle pour la zone euro, à 10h.

Aux Etats-Unis, les commandes à l'industrie en septembre seront dévoilées à 16h.

Vers 8h30, l'euro gagne 0,09% à 1,1176 dollar.

Vendredi à Paris


Les marchés actions européens ont débuté le mois de novembre tambour battant. Le CAC 40 a atteint un nouveau record depuis plus de 10 ans à 5 778,29 points en séance. Les investisseurs ont été rassurés par le ralentissement bien moins marqué que prévu des créations d'emplois non-agricoles aux Etats-Unis en octobre. Cette bonne nouvelle confirme la résistance de l'économie américaine au moment où la guerre commerciale pourrait connaître une trêve. Le CAC 40 a gagné 0,56% à 5 761,89 points. Sur la semaine, la hausse atteint 0,69%. L'euro Stoxx 50 a progressé de 0,52% à 3 623,31 points.

Vendredi à Wall Street

Le S&P 500 et le Nasdaq ont enregistré de nouveaux records grâce au ralentissement bien moins marqué que prévu des créations d'emplois non-agricoles au mois d'octobre. L'ISM manufacturier du même mois a de plus battu le consensus tandis que les dépenses de construction sont reparties à la hausse en septembre. Bref, autant de signes confirmant la résistance de l'économie américaine. L'indice Dow Jones a clôturé en hausse de 1,11% à 27 347,36 points tandis que le Nasdaq Composite a gagné 1,13% à 8 386,40 points.