Bourse

Marchés

Morning meeting AOF France / Europe - Ouverture incertaine, Carrefour approché par un canadien

AOF - 13 janvier 2021


(AOF) - Les principaux marchés actions européens pourraient débuter la séance proches de l'équilibre. Les investisseurs continuent de reprendre leur souffle après plusieurs mois exceptionnels. Par ailleurs, ils scrutent avec intérêt l'évolution des manoeuvres politiques aux Etats-Unis, la propagation du coronavirus mais aussi les campagnes de vaccination dans le monde. Au chapitre des valeurs, le secteur de la grande distribution est à l'honneur avec le projet de rachat de Carrefour par le géant canadien de la distribution de proximité, Alimentation Couche-Tard.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe une seconde bougie à petit corps noir réalisée dans des volumes faibles à 3,1 milliards d'euros. Une nouvelle petite mèche basse est présente : elle approche l'ancienne résistance à 5 616 points. Ce niveau est défendu par les acheteurs. Il faut un rebond afin de relancer la dynamique haussière vers la résistance à 5 806 points.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

CARREFOUR
Dans un communiqué lapidaire, Carrefour révèle avoir été approché, dans une démarche amicale, par le groupe Alimentation Couche­-Tard pour un projet de rapprochement. Les discussions sont très préliminaires, a précisé le grand distributeur français. Le canadien Alimentation Couche­-Tard est inconnu en France, mais est bien plus gros que Carrefour. Il possède plus de 14 200 magasins dans le monde et est valorisé plus de 46 milliards de dollars canadiens (29,6 milliards d'euros) à la Bourse de Toronto, contre une capitalisation boursière de 12,64 milliards d'euros pour Carrefour.

EKINOPS
Au quatrième trimestre de son exercice 2020, le chiffre d'affaires consolidé d'Ekinops s'est établi à 25,3 millions d'euros, en recul de 1%. Fort d'une activité globalement solide sur la fin de l'année en dépit du durcissement de la situation sanitaire au cours des derniers mois de l'année, le chiffre d'affaires s'est ainsi établi dans le haut de la fourchette visée début octobre de 22 et 26 millions d'euros.

ESKER
Esker a réalisé le meilleur trimestre et la meilleure année de son histoire en termes d’activité et franchit largement les 110 millions d'euros de chiffre d’affaires pour l’ensemble de l’année 2020. Le chiffre d’affaires de l’année 2020 s’établit à 112,3 millions d'euros, en croissance de 9% à taux de change constants et de 8% à taux de change courants. Au cours du 4ème trimestre, Esker a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 30,9 millions d'euros, en croissance de 8% en données publiées et de 11% à taux de change constants.

GAUSSIN
Gaussin a publié un chiffre d'affaires et revenu de licences pour le compte de l'exercice 2020 de 40,3 millions d'euros, contre 18,8 millions un an plus tôt. Cela représente donc une croissance de 115%. La société d'ingénierie dans le domaine du transport et de la logistique a également enregistré un carnet de commandes de 67,9 millions d'euros au 31 décembre 2020, près de 4 fois supérieur à celui d'il y a un an. Enfin, la trésorerie est passée de 3,4 millions d'euros en 2019, à 16,2 millions fin décembre.

Les chiffres macroéconomiques

La production industrielle en novembre de la zone euro est attendue à 11h.

Aux Etats-Unis, les investisseurs prendront connaissance à 14h30 de l'inflation en décembre et à 16h30 de l'évolution hebdomadaire des stocks de pétrole.

Vers 8h30, l'euro cote 1,2218 dollar, en hausse de 0,1%.

Hier à Paris

Les marchés actions européens ont majoritairement cédé du terrain ce mardi. Les investisseurs se sont inquiétés de la situation sanitaire en Europe, qui voit les foyers du variant britannique se multiplier sur le Vieux Continent. Aux Etats-Unis, la procédure de destitution de Trump laisse les investisseurs dans l'expectative. Ils espèrent surtout que le lancement d’une telle procédure ne retardera pas la mise en place du vaste plan de relance promis par le prochain président américain. A la clôture, le CAC 40 a cédé 0,2% à 5 650,97 points, et l'Euro Stoxx 50, 0,01% à 3 620,14 points.

Hier à Wall Street

Les marchés actions américains ont rebondi dans le calme au lendemain d’une séance difficile, particulièrement pour les valeurs technologiques. Les investisseurs s’interrogent sur les conséquences d’une éventuelle destitution de Donald Trump à une dizaine de jours de l’intronisation de Joe Biden. Ils espèrent surtout que le lancement d’une telle procédure ne retardera pas la mise en place du vaste plan de relance promis par le prochain président américain. Au chapitre des valeurs, Abercrombie s'est distinguée. Le Dow Jones a gagné 0,19% à 31 069 points; le Nasdaq, 0,28% à 13 072 points.