Bourse

Marchés

Morning meeting AOF France / Europe - Poursuite timide du rebond

AOF - 15 mai 2019


(AOF) - Les marchés européens devraient prolonger leur rebond, mais timidement. Les statistiques en provenance de chine (ventes au détail et production industrielle) publiées ce matin sont décevantes. L’impact des mesures prises par le gouvernement pour soutenir l’économie se fait donc attendre. Une façon positive de voir les choses est qu’il pourrait en prendre de nouvelles dans le contexte des tensions avec les Etats-Unis. A Paris, les investisseurs réagiront notamment aux résultats de Crédit Agricole et de Lafarge Holcim. Eutelsat a pour sa part lancé un avertissement sur ses ventes.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une bougie blanche avec une clôture au plus haut de la séance, dans des volumes plutôt limités à 3,36 milliards d'euros. Cette bougie réintègre la bougie noire précédente, provoquant une prise à revers des vendeurs. Les acheteurs montrent de la force et un nouveau test de la résistance à 5372 points est attendu à l'ouverture. Son franchissement interromprait la correction actuellement en place.

Les valeurs à suivre aujourd'hui


CREDIT AGRICOLE
Dernière grande banque française à publier ses comptes du premier trimestre, Crédit Agricole a fait état d’un résultat net part du groupe de 763 millions d’euros, en baisse de -10,9%. « Cette baisse est entièrement imputable aux éléments spécifiques des deux périodes comparées », a comment l’établissement. La hausse de 13,9% de la contribution au Fonds de résolution unique à 332 millions d’euros a pesé sur les résultats. Le produit net bancaire a, lui, reculé de 1,1% à 4,855 milliards d’euros. Il a augmenté de 0,1% en données ajustées.

BASTIDE
Bastide a réalisé un troisième trimestre 2018-2019 (janvier-mars) solide en enregistrant un chiffre d'affaires de 83,4 millions d'euros, en hausse de 8,6 %. La croissance organique est ressortie à 5 %, qui intègre sur ce trimestre un effet de base tarifaire défavorable en "Respiratoire", compensé en partie par un retour à la croissance en "Collectivités". Cette bonne performance porte le chiffre d'affaires 9 mois à 249,2 millions, soit une hausse de 18,4 % (+6,2 % en organique).

ROTHSCHILD & CO
Les revenus de Rothschild & Co ont progressé de 6 % à 443,9 millions d’euros au premier trimestre, soutenus par l’activité de conseil financier. Ils ont négativement été impactés par la vente de l’activité de fiducie, finalisée le 28 février 2019 et positivement par la variation des taux de change pour 8 millions d’euros. Les revenus du Conseil financier se sont élevés à 292,5 millions d’euros, en hausse de 12 %, principalement grâce au dynamisme de l’activité de fusions-acquisitions en Europe.

EUTELSAT
Eutelsat, qui anticipait auparavant un chiffre d'affaires " globalement stable " sur l’exercice 2018/2019, clos fin juin, anticipe désormais un recul de 3%. Sur les neuf premiers mois de l’exercice, les revenus de l’opérateur de satellites sont en recul de 3% à 999,7 millions d’euros sur une base comparable. « Nous sommes (…) confrontés à des conditions de marché plus difficiles dans les Données Fixes et la Vidéo professionnelle, » a commenté Rodolphe Belmer, Directeur général.

Les chiffres macroéconomiques

L'Allemagne a enregistré une croissance de 0,4% au premier trimestre, en ligne avec les attentes.

Les investisseurs attendent l'inflation en France en avril à 8h45 et le PIB au premier trimestre en zone euro à 11 heures.

Aux Etats-Unis, les ventes au détail en avril et l'indice manufacturier de la Fed de New-York en mai sont attendus à 14h30. La production industrielle et le taux d'utilisation des capacités de production en avril seront publiés à 15h15, suivis à 16 heures par l'indice de confiance (NAHB) des constructeurs immobiliers en mai et les stocks des entreprises en mars.

Ce matin, l'euro est stable à 1,12 dollar.

Hier à Paris


Les Bourses européennes ont rebondi après leur net repli de la veille. L'évolution du conflit commercial entre la Chine et les Etats-Unis est restée le principal sujet d'attention des investisseurs. Le président américain, Donald Trump, a confirmé hier soir qu'il rencontrera son homologue chinois, Xi Jinping, fin juin, en marge du sommet du G20. Cette annonce a apporté un peu de calme au marché. L’indice CAC 40 a clôturé sur un gain de 1,50% à 5 341,35 points et l’EuroStoxx50 a progressé de 1,31% à 3 364,37 points.

Hier à Wall Street


Les marchés actions américains ont rebondi après leur net repli de la veille. Le président américain, Donald Trump, a confirmé qu’il rencontrera son homologue chinois, Xi Jinping, fin juin, en marge du sommet du G20, au Japon. Un élément allant dans le bon sens. Les sociétés les plus sensibles à la conjoncture ont été recherchées, bénéficiant d'achats à bon compte. L’indice Dow Jones a clôturé en hausse de 0,82% à 25 532,05 points tandis que l'indice Nasdaq Composite a progressé de 1,14% à 7 734,49 points.