Bourse

Marchés

Morning meeting AOF France / Europe - Prudence en vue, les craintes sur l'économie et le commerce perdurent

AOF - 08 février 2019


(AOF) - Les marchés actions européens sont attendus hésitants ce vendredi, après une séance marquée par de nouvelles craintes sur l’économie mondiale. La Commission européenne a nettement abaissé ses estimations de croissance en zone euro. A cela s’ajoute un regain d'inquiétudes sur l'avancée des discussions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine. Niveau macroéconomique, la production industrielle de décembre en France sera publiée à 8h45. Au chapitre des valeurs, d’Hermes sera à surveiller, après avoir publié un chiffre d’affaires annuel en hausse.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une bougie noire avec une clôture au plus bas dans des volumes importants à 4.44 milliards d'euros. Ce violent retournement a quasiment atteint le dernier creux ascendant à 4970 points. La rupture de ce soutien en clôture confirmera une reprise de la dynamique baissière en direction de 4881 points dans un premier temps.Les valeurs à suivre aujourd'hui

Les valeurs à suivre aujourd'hui 


AKKA
Le chiffre d’affaires 2018 d'Akka a bondi de 12,8% à 1,505 milliard d'euros. La croissance organique de 9,5% est tirée par l’accélération du digital, a souligné le spécialiste du conseil en ingénierie et services R&D. Sur les trois derniers mois de 2018, la croissance interne s'est élevée à 10,9%, hors PDS Tech, société américaine, dont l'acquisition a été finalisée en novembre. Dès 2018 les premières synergies commerciales sont visibles et PDS Tech a enregistré un chiffre d'affaires de 302,7 millions de dollars, en croissance organique de 15%

PSA

PSA annonce l'acquisition de la totalité de TravelCar, deux ans après être entré au capital de la start-up. Celle-ci propose des solutions de parking et de location de voitures, et dispose de plus d'un million d'utilisateurs dans plus de 60 pays, avec 5000 partenaires. "Renforcer notre accompagnement au travers de cette acquisition souligne notre engagement à développer un écosystème efficace et durable de services de nouvelles mobilités", a précisé Brigitte Courtehoux, Directrice des Services de Mobilité et de Connectivité.


TARKETT
Sur l’ensemble de l’année 2018, Tarkett a affiché un résultat net part du groupe de 49,3 millions d’euros, contre une perte de 38,5 millions un an plus tôt. L’Ebidta ajusté ressort à 248,7 millions, en repli de 21,1%. Quant au chiffre d’affaires, il s’élève à 2,836 milliards d’euros, et bénéficie d’une croissance organique de 2,1%. Les ventes en données publiées ont reculé de -0,2%."Les hausses de prix de vente ont permis de compenser près de la moitié de l'inflation des coûts des matières premières et du transport", a commenté Fabrice Barthélemy, Président du Directoire.

RUBIS
Rubis vient de réaliser son point d’activité au titre de son dernier trimestre 2018. Ainsi, le spécialiste de l'aval pétrolier a réalisé un chiffre d’affaire de 1,23 milliard d’euros sur la période, soit une hausse de 11% sur un an. Globalement, le groupe explique que la stabilité des volumes a été compensée par l’augmentation des marges. Au dernier trimestre, Rubis a été impacté par des conditions défavorables en Europe, des difficultés d’approvisionnement en Haïti et des mouvements sociaux à la Réunion.

Les chiffres macroéconomiques


En France, la production industrielle en décembre sera publiée à 8h45.

Aux Etats-Unis, les stocks et ventes des grossistes en décembre seront publiés à 14h30. 


Les marchés chinois sont fermés toute la semaine en raison du nouvel an.


Hier à Paris


Les marchés actions européens ont clôturé la séance en baisse. Les indices ont été pénalisés par un regain de craintes atour de l’économie. La Commission européenne a nettement abaissé ses estimations de croissance en zone euro pour cette année et 2020, et vise respectivement +1,3 % et +1,6 %, contre +1,9% et +1,7% auparavant. Par ailleurs, les investisseurs ont également réagi à une salve de résultats contrastés, dont Publicis (-14,84%) et Pernod Ricard (+1,22%). Au son de la cloche, le CAC 40 a cédé 1,84% à 4 985,56 points et l’Eurostoxx 50 a perdu 1,63% à 3 160,43 points.

Hier à Wall Street


Les marchés actions américains ont clôturé la séance en baisse, en raison de commentaires jugés négatifs sur l'avancée des discussions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine. Dans une interview à Fox Business Network, Larry Kudlow, le conseiller économique du président américain, a déclaré qu'une " distance appréciable " séparait les positions de Pékin et celles de Washington. Au chapitre des valeurs, Twitter a perdu près de 10% après des prévisions jugées décevantes. Le Dow Jones a abandonné 0,87% à 25 169,53 points tandis que le Nasdaq Composite a reculé de 1,18% à 7 288,35 points.