Bourse

Marchés

Morning meeting AOF France / Europe - Rebond attendu grâce à une accalmie sur le front italien

AOF - 03 octobre 2018


(AOF) - Les marchés européens devraient rebondir grâce à un léger reflux du risque italien. Selon la presse italienne citée par Reuters, le gouvernement vise un déficit de 2,2% en 2021 et 2% en 2022 contre 2,4% au cours des trois prochaines années. Les banques pourraient profiter de cette accalmie sur le front italien. L'agenda économique est bien garni, avec en particulier les indices définitifs des directeurs d'achat pour le secteur des services et Composite en septembre des deux côtés de l'Atlantique et l'enquête ADP sur l'emploi privé en septembre aux Etats-Unis.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une bougie noire avec un petit corps et une longue mèche basse sous le support à 5463 points, dans des volumes en augmentation à 3,6 milliards d'euros. Un gap baissier est resté ouvert, ce qui augmente les probabilités de correction rapide. Mais il manque toujours une clôture sous le soutien pour enclencher le mouvement correctif vers 5330 points.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

ILIAD
Le Ministère du Développement économique italien a communiqué mardi soir les résultats de l'appel d'offre sur les fréquences mobiles pour la 5G en Italie et Iliad Italia s'est vu attribuer plusieurs fréquences. La filiale italienne du groupe Iliad a obtenu 10 MHz dans la bande de fréquences 700 MHz ; 20 MHz dans la bande de fréquences 3,6-3,8 GHz et 200 MHz dans la bande de fréquences 26,5-27,5 GHz. Le montant total engagé pour l'acquisition de ce portefeuille de fréquences est de 1,193 milliard d'euros.

ALSTOM
Alstom a réalisé la cession à General Electric de toutes ses participations dans les trois co-entreprises Energie (co-entreprises Renewables, Grid et Nucléaire) et a reçu un montant total de 2,594 milliards d'euros. Les produits reçus seront principalement utilisés par Alstom au soutien du développement stratégique de la société.

CLARANOVA
Au titre de l'exercice 2017/2018, clos fin juin, Claranova a enregistré une perte nette, part du groupe, de 7,9 millions d’euros contre -11 millions d’euros un an auparavant. Le résultat opérationnel courant normalisé du groupe présent dans l'impression digitale, la gestion de l'internet des objets et l'e-commerce est positif à hauteur de 3,9 millions d’euros, en hausse de 8,9 millions d’euros. La marge opérationnelle courante est passée de -3,8 % à +2,4 % du chiffre d’affaires.

ICADE
Icade a signé une promesse synallagmatique de vente avec un investisseur institutionnel de premier rang sur les parcs d’affaires de Paris Nord 2 (155 200 mètres carrés), Colombes (62 750 mètres carrés) et l’immeuble Axe Seine (24 200 mètres carrés) situé à Nanterre. Le montant global de cette cession s’élève à 425 millions d’euros (HD). La signature de la vente est prévue avant la fin d’année après la levée des conditions suspensives d’usage.

Les chiffres macroéconomiques

Les investisseurs attendent les indices définitifs des directeurs d'achat pour le secteur des services et Composite en septembre en France à 9h50, en Allemagne à 9h55 et pour la zone euro à 10 heures. Une heure plus tard, ils prendront connaissance des ventes au détail dans la zone euro.

Aux Etats-Unis, l'enquête ADP sur l'emploi privé en septembre sera publiée à 14h15, les indices des directeurs d'achat pour le secteur des services et Composite en septembre à 15h45 et l'indice des directeurs d'achat (ISM) pour le secteur des services à 16 heures.

Ce matin, l'euro gagne 0,28% à 1,158 dollar.



Hier à Paris


Les marchés actions européens sont repartis à la baisse aujourd'hui, pénalisés par le regain de craintes concernant l'Italie. La coalition gouvernementale a annoncé qu'elle ne reviendrait pas sur son objectif de déficit public fixé à 2,4% du PIB. cette hétérodoxie budgétaire, qui ne semble pas compatible avec les exigences du pacte de stabilité et de croissance, suscite de vives critiques et fragilise l'équilibre politique de la zone euro. Le CAC 40 a finalement cédé 0,71% à 5 467,89 points tandis que l'Euro Stoxx a abandonné 0,75% à 3 388,67 points.

Hier à Wall Street


Les marchés américains ont fini proches de l’équilibre, avec son indice le plus représentatif, le S&P500 ayant reculé de 0,04%. Si les valeurs technologiques ont été une des sources de faiblesse du marché, Intel s’est cependant distingué, reprenant sa hausse de vendredi. Il avait alors annoncé une forte demande pour ses puces. En revanche, Facebook a continué de peser sur le Nasdaq après la découverte d’une faille de sécurité. Le Dow Jones a clôturé en hausse de 0,46% à 26 773,94 points et le Nasdaq Composite a cédé 0,47% à 7 999,55 points.