Bourse

Marchés

Morning meeting AOF France / Europe - Recul attendu après l'absence de surprise de la Fed

AOF - 17 septembre 2020


(AOF) - Les marchés européens sont attendus en nette baisse dans le sillage des futures sur les indices américains. Les investisseurs n'ont pas trouvé dans les déclarations et projections de la Fed de quoi les satisfaire après la récente inflexion de sa politique monétaire. Ils auraient souhaité des commentaires plus accommodants. Les valeurs technologiques ont été en particulier sous pression, une tendance que l'on devrait retrouver en Europe. A Paris, Unibail-Rodamco-Westfield a présenté hier soir un plan de renforcement de son bilan.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe une nouvelle toupie, au tout petit corps blanc, avec des mèches haute et basse significatives. Depuis 5 séances, un équilibre a été trouvé entre acheteurs et vendeurs sous la résistance à 5 096 points. La récente hausse des volumes à 2,9 milliards d'euros, ne semble pas suffisante pour déclencher un mouvement haussier puissant. Cette temporisation va se prolonger.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

TIKEHAU CAPITAL
Les actifs sous gestion de Tikehau Capital au 30 juin 2020 s’élèvent à 25,7 milliards d’euros, en progression de 9,8% sur un an, soit 2,3 milliards d’euros. Sur le deuxième trimestre 2020, l’évolution des encours atteint +1,2% (soit +0,3 milliard d’euros). Les actifs sous gestion du groupe à fin juin 2020 se répartissent entre 24,0 milliards d’euros pour l’activité de gestion d’actifs et 1,7 milliard d’euros pour l’activité d’investissement. En gestion d'actifs, ils sont en croissance de 2,8 milliards d'euros sur douze mois (+13,2%).

AUBAY
Aubay a enregistré au premier semestre un résultat net, part du groupe, de 11,29 millions d’euros contre 11,49 millions d’euros, un an plus tôt. Le résultat opérationnel d’activité de l’entreprise de services du numérique a reculé de 1,5% à 18,79 millions, soit une marge de 8,7% contre 9,2% au premier semestre 2019. Elle s’inscrit dans le haut de la fourchette des prévisions et se décompose en 7,5% en France et 10,1% à l’International. Le groupe a su conserver un taux de productivité élevé de 92,7% hors activité partielle.

INFOTEL
Infotel a vu son résultat net, part du groupe, reculer de 4,2% à 4,8 millions d'euros au premier semestre. Le résultat opérationnel est en retrait de 4,9% à 9 millions d'euros. Ce repli s’explique notamment par la contraction de l’activité liée au contexte sanitaire et à l’attribution d’actions gratuites à des responsables de la société pour un montant de 2 millions d'euros afin de pérenniser et renforcer leur place dans le fonctionnement du groupe. Le chiffre d'affaires a atteint 118,4 millions d'euros, en repli de 3,2 %.

REWORLD MEDIA
Reworld Media a fait état d'un résultat net (part du groupe) de 0,6 million d'euros au premier semestre 2020 après +0,1 million un an plus tôt. Le chiffre d'affaires consolidé de l'expert des médias est en hausse de 132% à 200,7 millions d'euros. En revanche, sur une base de comparaison proforma (intégration des actifs de Mondadori France au 1er janvier 2019), l'entreprise enregistre un recul de chiffre d'affaires de 13%.

Les chiffres macroéconomiques

Les investisseurs attendent l'inflation au mois d'août en zone euro à 11 heures et la décision de politique monétaire de la Banque d'Angleterre à 13 heures.

Aux Etats-Unis, l'indice d'activité de la Fed de Philadelphie pour le mois de septembre, les inscriptions hebdomadaires au chômage, les mises en chantier et les permis de construire en août seront connus à 14h30.

Ce matin, l'euro perd 0,43% à 1,1765 dollar.

Hier à Paris


Les marchés européens ont fini proches de l'équilibre à quelques heures du résultat du comité de politique monétaire de la Fed. Les investisseurs étaient peu disposés à prendre des risques avant la conférence de presse de Jerome Powell à l'issue du comité de politique monétaire ce soir. Ils s'intéresseront en particulier à sa " forward guidance " (guidage prospectif), qui pourrait être adaptée à la récente inflexion de sa politique. Le CAC 40 a clôturé en hausse de 0,13% à 5 074,42 points et l’EuroStoxx50 a gagné 0,20% à 3 338,84 points.

Hier à Wall Street


Les marchés américains ont fini en ordre dispersé après des résultats de politique monétaire sans surprise. La Fed a maintenu inchangé son principal taux directeur à 0%-0,25% et devrait le maintenir à ce niveau jusqu’à au moins 2023, selon ses dernières projections. La séance a aussi été marquée par la flambée de Snowflake, qui a fini à 253,93 dollars contre un prix d’introduction de 120 dollars. Les autres valeurs technologiques étaient, elles, sous pression. Le Dow Jones a clôturé en hausse de 0,13% à 28 032,38 et le Nasdaq Composite a cédé 1,25% à 11 050,47 points.