Bourse

Sociétés

Morning meeting AOF France / Europe - Repli en vue

AOF - 04 juin 2019


(AOF) - Les marchés actions européens sont attendus en repli ce mardi dans un contexte, qui reste lourd entre les tensions commerciales et les craintes d’un ralentissement de la croissance mondiale. Sur le front des statistiques, les investisseurs prendront notamment connaissance de l’inflation en zone euro pour le mois de mai. Outre-Atlantique, ils surveilleront le discours du président de la Fed Jerome Powell, qui doit s’exprimer lors d’une conférence à Chicago. Au chapitre des valeurs, Pernod Ricard sera arbitré, dans le sillage de ses résultats annuels.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une bougie haussière, composée d'une petite mèche basse et d'un corps blanc conséquent. Ce revirement du rapport de force au profit du courant acheteur a permis de combler le dernier gap journalier ouvert vendredi. La clôture sur le plus haut du jour constitue un signe de force à court terme. Cette reprise technique est donc susceptible de se prolonger en direction du prochain gap baissier dont la borne supérieure se situe à 5300 points.

Les valeurs à suivre aujourd'hui


INTERPARFUMS
Interparfums va procéder à une nouvelle attribution gratuite d'actions au profit de ses actionnaires. Une action nouvelle sera distribuée pour 10 actions détenues. Il faut être actionnaire au plus tard le 13 juin pour bénéficier de l'opération.

GENERIX
Generix Group a enregistré sur l'exercice 2018/2019, clos fin mars, un résultat net part du groupe de 2,3 millions d'euros contre 0,6 million d'euros sur l’exercice précédent. L'Ebitda de l'éditeur de solutions applicatives SaaS pour les écosystèmes industriels, logistiques et du retail est ressorti en croissance de 49%, à 8,5 millions d'euros. La marge d'Ebitda s'établit à 11% du chiffre d'affaires, soit une hausse de 3 points par rapport à l'exercice précédent.

CATANA
Catana a affiché, au titre de son premier semestre 2018/2019, un résultat net part du groupe de 2,082 millions d’euros contre 1,295 millions un an plus tôt. Par ailleurs, le résultat opérationnel courant ressort à 2,596 millions contre 1,629 millions. Quant au chiffre d’affaires, il atteint 32,789 millions d’euros contre 26,50 millions. "Sous l'impulsion croissante des ventes de bateaux neufs Catana et Bali, et dans un contexte d'amélioration de ses performances industrielles, Catana Group enregistre une très forte amélioration de sa rentabilité et de sa structure financière", précise Catana.

NANOBIOTIX
Nanobiotix annonce la nomination de Dr. Edwina Baskin-Bey comme nouveau Directeur médical. Le Dr. Baskin-Bey apporte une expérience de plus de 18 ans dans le domaine du développement clinique en oncologie ainsi qu'en science dans le milieu universitaire et industriel. Elle a récemment exercé en tant que Directeur médical chez Innocrin Pharmaceuticals, une start-up spécialisée en oncologie localisée en Caroline du Nord (Etats-Unis).

Les chiffres macroéconomiques


En zone euro, la première estimation de l'inflation en zone euro au mois de mai et le taux de chômage en zone euro au mois d'avril seront publiés à 11h.

Aux Etats-Unis, les commandes à l'industrie pour le mois d'avril seront dévoilés à 16h. 

Vers 8h20, l'euro prend 0,13% à 1,1259 dollar. 

Hier à Paris


Les marchés européens ont terminé en légère hausse, une séance toujours marquée par les tensions commerciales. Les actions ont notamment bénéficié d'une stabilisation du marché des taux. Le rendement du 10 ans allemand était pratiquement stable à -0,197% vers 17h30 après être tombé à -0,214% quelques heures plus tôt. Dans son sillage, le secteur bancaire a réduit ses pertes, mais dans un marché tiré vers le haut par les défensives : Danone, Sanofi... Le CAC 40 a clôturé sur un gain de 0,65% à 5 241,46 points tandis que l’EuroStoxx50 a progressé de 0,60% à 3 300,22 points.

Hier à Wall Street


Les marchés action américains ont clôturé en ordre dispersé dans un contexte toujours lourd de tensions commerciales. L’apaisement ne semble pas être de mise dans les relations entre le Mexique et les Etats-Unis, ni entre ces derniers et la Chine. A cela s’est ajouté la crainte de voir les géants du numérique visés par des enquêtes antitrust et des statistiques inférieures aux attentes. L’ISM manufacturier s’est notamment révélé décevant. Le Dow Jones a grappillé 0,02% à 24 819,78 points et le Nasdaq a perdu 1,61% à 7 333,02 points.