Bourse

Marchés

Morning meeting AOF France / Europe - Repli en vue : Donald Trump " pas encore prêt " à conclure un accord avec la Chine

AOF - 29 mai 2019


(AOF) - Les marchés européens devraient ouvrir dans le rouge dans le sillage de Wall Street, qui s'est retourné à la baisse en seconde partie de séance. Le président américain a déclaré qu’il n’était " pas encore prêt " à conclure un accord avec la Chine. Dans ce contexte d'incertitudes, les investisseurs privilégient les marchés des taux. Le rendement du 10 ans allemand est ainsi tombé à un plus bas de trois ans à -0,164%. A Paris, Casino continue de faire les gros titres entre une dégradation de S&P et sa décision de ne pas verser d’acompte sur dividende en 2019.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une bougie noire avec de petites mèches, réalisée dans des volumes très importants à 5,10 milliards d'euros, quasiment le double d'une journée normale. Avec les faibles clôtures américaines, cela conforte la mise en place d'un mouvement baissier en direction du support majeur à 5210 points. Sous ce soutien, la dynamique serait dégradée.

Les valeurs à suivre aujourd'hui


PUBLICIS
Publicis Groupe annonce avoir progressé de manière significative sur le financement du projet d’acquisition d’Epsilon qui avait été annoncé le 14 avril 2019. Le groupe de communication avait alors annoncé que la transaction serait financée par endettement et qu’il utiliserait une partie de sa trésorerie disponible. Le montant total de l’acquisition est sécurisé par un crédit d’acquisition entièrement souscrit, dont Publicis entend refinancer une partie par le biais d’un prêt à moyen terme.

EDENRED
Edenred annonce l’acquisition de la société Easy Welfare, premier opérateur de plateformes d’engagement des salariés en Italie. Opérant depuis 2006, Easy Welfare a généré un chiffre d’affaires de 11 millions d’euros en 2018. Les détails financiers de la transaction n'ont pas été dévoilés. Les comptes de la société Easy Welfare seront consolidés par intégration globale à partir du 1er juin 2019.

SAINT-GOBAIN
Saint-Gobain a acquis Pritex, société spécialisée dans les solutions acoustiques et thermiques en matériaux polymères composites pour le marché de la mobilité. Cette acquisition va permettre à l'activité Mobilité de Saint-Gobain Solutions de Haute Performance d'étendre son modèle de croissance au-delà du verre et de devenir un fournisseur de solutions pour le marché de la mobilité ciblant le confort, la sécurité et les économies d'énergie.

FIGEAC AERO
Figeac Aéro a réalisé son point d’activité au titre de son exercice 2018-2019 (clos fin mars). Ainsi, l’équipementier aéronautique a publié un chiffre d’affaires de 425,2 millions d’euros sur la période, en hausse de 14,9% à données publiées et de 13,2% à périmètre et taux de change constants. Le groupe a donc rempli son objectif d’activité. Durant cet exercice, les principaux programmes aéronautiques « drivers » de la croissance sont l’Embraer E2 (+119%), le moteur LEAP (+97%), le B787 (+55%) et l’A350 (+12%).

Les chiffres macroéconomiques

Les investisseurs attendent à 8h45 pour la France, les résultats détaillés de la croissance française au premier trimestre, la consommation des ménages en avril, l'inflation en mai et les prix à la production de l'industrie en avril.

Le taux de chômage en mai en Allemagne sera connu à 9h55.

Ce matin, l'euro s'effrite de 0,02% à 1,116 dollar.

Hier à Paris


Les Bourses européennes ont clôturé sur une note maussade mardi, alors que le bras de fer s’intensifiait entre l’Italie et Bruxelles. Matteo Salvini anticipe une amende de 3 milliards d’euros de la Commission européenne pour déficits excessifs. En parallèle, l’issue du conflit commercial sino-américain reste toujours incertaine. Les statistiques n’ont pu servi de catalyseurs. Si le sentiment économique a surpris favorablement, le climat des affaires de mai a déçu les attentes. Au final, le CAC 40 a reculé de 0,44% à 5 312,69 points et l’EuroStoxx 50 a cédé 0,45% à 3 348,86 points.

Hier à Wall Street


Les marchés actions américains ont basculé dans le rouge en seconde partie de séance en raison des tensions commerciales avec la Chine. Donald Trump a déclaré qu’il n’était « pas encore prêt » à conclure un accord avec la Chine. Les investisseurs ont favorisé les obligations américaines à 10 ans, dont le rendement est tombé au plus bas depuis septembre 2017. Au sein du Dow Jones, seul Visa a fini en progression. L'indice a cédé 0,93% à 25 347,77 points tandis que le Nasdaq Composite a reculé de 0,39% à 7 607,35 points.