Bourse

Marchés

Morning meeting AOF France / Europe - Un moment de répit

AOF - 27 octobre 2020


(AOF) - Les marchés européens pourraient débuter en légère hausse après le net repli observé sur le Vieux Continent comme à Wall Street. Hier, New York a vécu sa plus mauvaise séance depuis près de deux mois. Si les rachats à bon compte devraient l'emporter de peu, les nouvelles restent résolument mauvaises. La deuxième vague fait des ravages et les gouvernements préparent l'opinion aux durcissements des mesures de restriction des libertés. Aux Etats-Unis, les négociations sur le plan de relance s'enlisent. Au chapitre des valeurs, Capgemini a dévoilé un chiffre d'affaires meilleur que prévu.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe une bougie noire avec une longue mèche haute et une clôture au plus bas de la séance. Les volumes sont restés dans la norme à 3 milliards d'euros, ne montrant pas de panique particulière. Les vendeurs dominent toujours les échanges : la correction pourrait donc se poursuivre en direction du support à 4 693 points pour les jours à venir.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

CAPGEMINI
C'est au tour d'un autre géant du CAC 40 de réaliser son point d'activité du troisième trimestre 2020. Ainsi, Capgemini a publié un chiffre d'affaires consolidé de 4, 008 milliards d'euros sur la période, en hausse de 15,6% à taux de change courants et de 18,4% à taux de change constants par rapport au même trimestre de l'année 2019. Sur une base organique, le recul du chiffre d'affaires est contenu à -3,6% sur un an, contre -7,7% au deuxième trimestre. Cette amélioration concerne l'ensemble des métiers et régions du groupe, explique l'entreprise de services du numérique.

BIGBEN
Au deuxième trimestre, clos fin septembre de l'exercice 2020/2021, Bigben a enregistré un chiffre d'affaires de 80,6 millions d'euros, en croissance de 17,7%. Cette performance a été portée par la forte croissance de Nacon Gaming, dont les ventes ont bondi de 46,4% à 48,6 millions d'euros. Bigben anticipe un second semestre 2020/2021 dynamique avec une forte croissance de Nacon Gaming et une amélioration de l'Audio/Telco.

SEB
Groupe Seb a publié un chiffre d'affaires en croissance organique de 4,4% à 1,797 milliard d'euros au troisième trimestre de son activité 2020. Les revenus du spécialiste du petit équipement domestique s'élèvent à 4,712 milliards d'euros sur les 9 premiers mois de l'exercice, correspondant à une décroissance organique de 6,7%.

SMCP
SMCP a levé le voile lundi soir sur son activité du troisième trimestre 2020. Ainsi, le groupe de prêt-à-porter a réalisé un d'affaires consolidé de 248,4 millions d’euros sur la période, en baisse de 9,5 % en données publiées et de -10,6% en organique. Si la crise du Covid-19 continue de peser, le groupe souligne que la situation s’améliore par rapport au deuxième trimestre, notamment grâce à la reprise observée en Chine continentale.

Les chiffres macroéconomiques

En zone euro, l'évolution de la masse monétaire M3 en septembre est attendue à 10h.

Aux Etats-unis, les commandes de biens durables en septembre seront dévoilées à13h30. L'indice S&P 500 Case Shiller des prix immobiliers en août sera publié à 14h tandis que l'ndice de confiance des consommateurs du Conference Board en octobre sera dévoilé à 15h.

Vers 8h20, l'euro gagne 0,17% à 1,1829 dollar.

Hier à Paris

Les marchés européens ont fortement reculé du fait d'une situation sanitaire ne cessant de se dégrader et le profit warning de SAP. Les investisseurs s'inquiètent d'un nouveau renforcement des mesures de confinement. En France, le gouvernement étudie plusieurs scénarios. Le couvre feu pourrait être avancé à 19 heures et être mis en place en journée le week-end sauf pour les déplacement essentiels. Côté valeurs, l'important avertissement de Sap a pénalisé les valeurs technologiques. L'indice CAC 40 a clôturé en repli de 1,90% à 4 816,12 points et l'EuroStoxx50 a cédé 2,92% à 3 105,56 points.

Hier à Wall Street

Déjà dans le rouge à l’ouverture, Wall Street a creusé ses pertes au cours de la séance. L’aversion au risque a dominé alors que la pandémie de Covid-19 s’intensifie aux Etats-Unis et en Europe, faisant planer le spectre de nouvelles mesures de confinement. En parallèle, rien de concret n’a encore été annoncé sur un nouveau plan de relance global américain et les statistiques du jour, notamment les ventes de logements neufs, étaient mauvaises. Au son de la cloche, le Dow Jones a abandonné 2,29 % à 27 685,38 points et le Nasdaq Composite a perdu 1,64 % à 11 358,94 points.