Bourse

Marchés

Morning meeting AOF France / Europe - Vers une ouverture sous le signe de la prudence, la signature de l’accord sino-américain en vue

AOF - 15 janvier 2020


(AOF) - Les marchés actions européens devraient ouvrir avec un biais baissier ce mercredi. Les investisseurs jouent la prudence dans l’attente de la signature de l’accord de « phase 1 » entre les Etats-Unis et la Chine. A cette occasion, les termes complets de ce deal commercial devraient être communiqués et donc sa réelle portée. Signalons que les Etats-Unis ont indiqué hier qu’ils maintiendraient les droits de douane existants sur les importations chinoises d’ici la conclusion d’un accord de « phase 2 ». La séance sera riche en indicateurs, notamment le PIB annuel allemand.

L'analyse technique du CAC 40


Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une bougie quasiment sans corps avec une longue mèche basse. Les volumes, en légère progression à 2,86 milliards d'euros, montre que les acheteurs ont défendu le bas de l'intervalle de consolidation à 5 943 points avec succès. La tendance haussière peut reprendre à tout moment par une clôture au-dessus de 6 064 points, qui permettrait de rejoindre rapidement la résistance suivante à 6 156 points.

Les valeurs à suivre aujourd'hui


ARKEMA
Arkema (BBB+ S&P / Baa1 Moody’s) a réalisé mardi avec succès le placement d’obligations hybrides à durée indéterminée d’un montant de 300 millions d’euros, assorties d’un coupon de 1,5% jusqu’à la date de première option de remboursement anticipé au gré du groupe après 6 ans.

GL EVENTS
En 2019, GL events a réalisé un chiffre d’affaires annuel consolidé de 1,173 milliard d'euros en croissance de 12,7 %, supérieure aux attentes. Selon le groupe, cette performance reflète à la fois son dynamisme commercial avec une croissance organique de 6,5 % et la contribution des acquisitions asiatiques (+6,5 %) dans une stratégie de conquête et d’accélération du développement. L’effet de change a un impact limité sur l’exercice (-0,3 %).

ADP
Paris Aéroport a accueilli un total de 108 millions de passagers en 2019, soit une hausse de 2,5 % par rapport à l'année précédente, dont 76,2 millions à Paris-Charles de Gaulle (+ 5,4 %) et 31,9 millions à Paris-Orly (- 3,8 %). Le trafic a augmenté de 4,8 % au 1er semestre et de 0,5 % au second semestre.

BIOCORP-SANOFI
Biocorp et Sanofi ont signé un nouveau contrat concernant Mallya. Les négociations entamées en juillet 2019 ont amené les équipes des deux groupes à renforcer leur collaboration, développant de réelles synergies autour du dispositif Mallya, indique le fabricant de dispositifs médicaux et systèmes de délivrance. Un nouveau projet visant à associer étroitement Mallya aux stylos à insuline SoloStar est ainsi initié ce jour.

Les chiffres macroéconomiques

A 8h45, en France, sera publiée l'inflation de décembre.

L'Allemagne dévoilera à 10 heures son PIB annuel.


Les investisseurs prendront également connaissance à 11 heures en zone euro de la balance commerciale de novembre et la production industrielle de novembre.

Aux Etats-Unis, les opérateurs attendent enfin à 14h30 l'indice manufacturier de la Fed de New-York de janvier et les prix à la production de décembre.

Vers 8h30, l'euro grappille 0,07% à 1,1136 dollar.

Hier à Paris


Les Bourses européennes ont clôturé en ordre dispersé ce mardi, après avoir tourné toute la journée autour de l'équilibre. Le CAC 40 a ainsi gagné un timide 0,08% à 6 040,89 points, alors que l'EuroStoxx 50 a reculé de 0,19% à 3 772,65 points. Sans publication ni indicateur sur le Vieux Continent, les investisseurs européens étaient tournés vers les Etats-Unis, où devrait être signé demain l'accord commercial de "phase 1" avec la Chine et où la saison des résultats vient d'être lancée par trois des plus grosses banques américaines.

Hier à Wall Street


Wall Street a clôturé en ordre dispersé mardi. Cette séance a marqué le début de la saison des résultats aux Etats-Unis, avec en particulier JPMorgan, Citigroup et Wells Fargo. Si les deux premières banques ont fait mieux que prévu, ce n’est pas le cas de la troisième. Une information Bloomberg a quelque peu chagriné les investisseurs : les Etats-Unis ne devraient plus abaisser leurs droits de douane vis-à-vis des importations chinoises d’ici la présidentielle de novembre. Au final, le Dow Jones a grappillé 0,11% à 28 939,67 points et le Nasdaq Composite a cédé 0,24% à 9 251,33 points.