Bourse

Sociétés

NATIXIS/H2O : les éléments évoqués par la presse ne remettent pas en cause la performance des fonds

AOF - 20 juin 2019

(AOF) Natixis a réagi à la suspension hier par Morningstar de la note du fond H2O Allegro et à la parution d'un article du Financial Times, qui pèsent aujourd'hui sur le cours de la banque : -10,62% à 3,524 euros. Natixis estime que les éléments évoqués par la presse sont " transparentes dans la communication de H2O " et juge que le risque d'un potentiel conflit d'intérêts " n'est pas avéré ". " Ces éléments ne remettent aucunement en cause la liquidité et la performance des fonds de H20 ", a ajouté Natixis.

La note du fonds H2O Allegro, (2,4 milliards d'euros d'actifs), qui était jusqu'ici "Bronze", a été suspendue hier. Morningstar classe les fonds en " Gold ", " Silver " et " Bronze ". Cette décision fait suite aux interrogations de l'équipe de recherche quant au caractère approprié et à la liquidité de certaines obligations privées.

4,2% des actifs du fonds sont investis ainsi dans des obligations illiquides émises par des sociétés contrôlées par le financier allemand Lars Windhorst. Morningstar juge que la concentration des placements sur une série de sociétés liées au même individu est une source d'inquiétude.

L'équipe de recherche observe en outre que depuis mai 2019, Brunos Crastes, directeur général d'H2O, a été nommé au conseil de surveillance de la société Tennor Holding, le fonds d'investissement de Lars Windhorst, laissant transparaître un risque de conflit d'intérêt.

L'annonce de la suspension de la note est intervenue peu après la parution d'un article du Financial Times, " H2O Asset Management : illiquid love ", qui faisait les mêmes observations que Morningstar.

Jefferies juge que la réaction du marché est exagérée, H2O représentant de 5% à 6% du bénéfice net du groupe. Il ajoute que la structure du fonds a toujours été divulguée par H2O avec 85%-90% en obligations d'Etat et futures, et 5%-15% en actifs illiquides.