Bourse

Sociétés

NEOEN : le net ralentissement de l'activité au troisième trimestre pèse sur le titre

AOF - 10 novembre 2020


(AOF) - Neoen abandonne 1,4% à 47,10 euros, affecté par le net ralentissement de la croissance de son activité au troisième trimestre. Entre début juillet et fin septembre, les ventes du producteur indépendant d'énergies renouvelables ont progressé de 1% à 66,9 millions d'euros après le bond de 33% enregistré au premier semestre. La "pépite" française des énergies vertes a connu une conjoncture moins favorable sur ses trois spécialités : le solaire, l'éolien et le stockage. Le chiffre d'affaires du solaire a grimpé au troisième trimestre de 12% après +34% au premier semestre.

Cette activité, qui génère la moitié du chiffre d'affaires total du groupe, a été  pénalisée en Australie par des conditions d'ensoleillement défavorables et la baisse des prix de marché par rapport au troisième trimestre 2019.

Le chiffre d'affaires de l'activité éolienne (37% du chiffre d'affaires total) a reculé de 3% en raison des faibles ressources en vent en Europe et par la diminution du prix moyen capté sur le parc éolien de Hornsdale 3 en Australie.

Enfin, le chiffre d'affaires de l'activité stockage (12% chiffre d'affaires total) a chuté de 51% à 2,6 millions d'euros en raison notamment de conditions de marché défavorables en Australie pour les ventes de services réseaux (FCAS).

Au troisième trimestre, la part des ventes d'énergie sur le marché a représenté 9% du chiffre d'affaires consolidé, contre 26% au premier semestre. Le groupe avait précisé à l'époque que ce niveau temporairement élevé s'expliquait par la part non-récurrente des revenus générés par l'activité de stockage en Australie au premier trimestre. Neoen a de plus bénéficié du chiffre d'affaires "early generation" des centrales de Capellaet de Hedet au premier trimestre et de ceux d'El Llano au premier semestre.

Malgré un troisième trimestre atone, Neoen a confirmé son objectif d'Ebitda 2020 compris entre 270 et 285 millions d'euros (à taux de change constants), avec une marge d'Ebitda supérieure à 85%. Le consensus table sur un Ebitda de 280 millions.

Le groupe rappelle que cet objectif d'Ebitda tient compte de la meilleure estimation à date du calendrier de mise en service des centrales en cours de construction ainsi que du niveau des prix de marché actuels.

Neoen confirme par ailleurs son objectif de plus de 5 GW de capacité en opération ou en construction à la fin de l'année 2021, capacité qui sera pleinement opérationnelle fin 2022.

Neoen réitère également son objectif d'Ebitda supérieur à 400 millions d'euros en 2022. Ces objectifs tiennent également compte de la meilleure estimation à date du calendrier d'exécution de ses projets. Les analystes tablent sur 432 millions.