Bourse

Sociétés

NEOVACS affiche son amertume dans le dossier Famar Lyon

AOF - 21 juillet 2020


(AOF) - Le Tribunal de Commerce de Paris a décidé de retenir le plan de redressement par voie de continuation du groupe libanais Benta concernant Famar Lyon. Dans un communiqué, Neovacs et ses partenaires soulignent que le projet du groupe libanais était initialement un plan de reprise et qu’il a été transformé en plan de continuation après l’acquisition d’actions Famer dans des conditions opaques, non déclarées et dans les dernières heures avant l’audience.

Au-delà, Neovacs et ses partenaires constatent que, sur la base des éléments rendus publiques par le Tribunal de Commerce, leur projet de reprise est mieux disants sur l'ensemble des critères légaux :

Nombre d'emplois repris, avec 150 postes préservés et une ambition de monter à 400 emplois à terme;

Investissement programmé, avec une enveloppe de 37 millions d'euos sur 5 ans;

Projet industriel, avec notamment une activité de remplissage aseptique du futur vaccin contre la Covid-19;

Soutien financier, avec Bpifrance et les partenaires financiers de Neovacs.

Enfin, le projet porté par Neovacs et ses partenaires est le seul permettant d'assurer la souveraineté nationale d'une industrie stratégique comme celle du médicament.

Dans ce contexte, Neovacs et ses partenaires ont décidé d'engager un recours contre le jugement rendu par leTribunal de Commerce de Paris.