Bourse

Sociétés

NOKIA et ERICSSON : la Chine envisage des représailles si Huawei est banni de la 5G

AOF - 21 juillet 2020


(AOF) - Pékin envisage des représailles contre les activités chinoises de deux fabricants européens d'équipements de télécommunications, Nokia et Ericsson, si les membres de l'Union européenne suivent l'exemple des États-Unis et du Royaume-Uni en interdisant à la société chinoise Huawei de participer au déploiement des réseaux 5G, affirme le Wall Street Journal citant des sources proches du dossier.

Le ministère chinois du commerce envisage des contrôles à l'exportation qui empêcheraient Nokia et Ericsson d'envoyer des produits fabriqués en Chine vers d'autres pays. Une source a précisait qu'il s'agissait là du scénario le plus dur que Pékin n'utiliserait que si les pays européens bannissaient les fournisseurs chinois de leurs réseaux 5G.