Bourse

Sociétés

OL GROUPE : des résultats annuels solides grâce aux cessions de joueurs et à l’événementiel

AOF - 10 octobre 2018

(AOF) - OL Groupe a mangé du lion et dévoilé de solides résultats annuels. Ainsi, l’Olympique Lyonnais a publié un résultat net en hausse de 72% à 8 millions d'euros au titre de son exercice 2017-2018 (clos fin juin). Même évolution favorable pour l'excédent brut d'exploitation (Ebitda) qui s'établit à 73,9 millions, en progression de 45%. Quant au produit des activités, il ressort à 289,5 millions d’euros (+142%).

Le club rhodanien a profité des cessions de joueurs et de la progression de ces activités événementielles, ce qui a permis de compenser l'absence de participation à la Champions League.

L'excellence de l'Academy OL a été une nouvelle fois récompensée avec des produits de cession de contrats joueurs qui s'établissent à un record historique de 125,3 millions d'euros. Le transfert d'Alexandre Lacazette vers Arsenal n'y est pas pour rien (50,1 millions d'euros).

De son côté, l'activité " Events " progresse de 70% sur l'exercice pour s'établir à plus de 15 millions d'euros. Elle est portée par la forte croissance de l'activité " Grands événements " dont les revenus s'élèvent à 11,4 millions. Parmi les plus significatifs : un concert de Céline Dion, un match de rugby (France/All Blacks) ou encore la finale de l'UEFA Europa League.

Sur la place de Paris, le titre OL groupe n'a guère profité de ses résultats. Il a cédé 1,46% à 2,70 euros. Toutefois, la veille, la valeur avait clôturé sur un gain de 3,79%.

Les perspectives 2018-2019 s'annoncent également favorables. A l'occasion d'une conférence de presse, Jean Michel Aulas a expliqué avoir d'ores et déjà sécurisé 31 millions d'euros d'Ebitda grâce au mercato cet été.

Par ailleurs, l'Olympique Lyonnais participe cette année à la Champions League, ce qui génère mécaniquement une hausse des revenus de billetterie Europe et des droits TV UEFA.

À moyen terme, le groupe espère également bénéficier des résultats de l'appel d'offres des droits TV de Ligue 1 de mai dernier qui entrera en vigueur à compter de la saison 2020/2021.

Ces droits, qui s'élevaient à 726,5 millions d'euros par an pour la période 2016-2020, ont été attribués au Groupe Mediapro pour 1,153 milliard par an pour la période 2020-2024, soit une hausse globale de près de 60%.