Bourse

Sociétés

ORACLE se prédit un bel avenir

AOF - 11 septembre 2020


(AOF) - Oracle se distingue sur la place new-yorkaise, gagnant près de 4% à 59,47 dollars, au lendemain de la publication de résultats trimestriels et de perspectives qui ont ravi les analystes. En effet, au cours du premier semestre de son exercice fiscal 2021, le concepteur de logiciels a fait état d'un bénéfice net en hausse de 5% à 2,25 milliards de dollars, soit 72 cents par action (contre 63 cents il y a un an). Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 93 cents, en hausse de 15%, quand le consensus des analystes compilé par FactSet tablait sur 86 cents.

Le chiffre d'affaires s'est quant à lui élevé à 9,37 milliards de dollars, en hausse de 2% sur un an, contre 9,17 milliards attendus. Oracle attendait lui-même entre 9,13 et 9,31 milliards de dollars.

Dans le détail, les revenus des services de cloud et de support de licences ont augmenté de 2% également, pour atteindre 6,9 milliards de dollars, quand ceux des licences pour le cloud et des licences sur site ont crû de 9%, à 886 millions de dollars.

"Nos activité de cloud ont poursuivi leur croissance rapide de revenus avec Fusion ERP en hausse de 33% et NetSuite ERP en hausse de 23%", s'est ainsi félicitée Safra Catz., la CEO d'Oracle. "Nous avons maintenant 7 300 clients Fusion ERP et 23 000 clients NetSuite ERP dans le Cloud Oracle. Nos activités d'infrastructure connaissent également une croissance rapide, le chiffre d'affaires de Zoom ayant plus que doublé entre le quatrième trimestre de l'année dernière et le premier trimestre de cette année."

Fort de ces résultats dans un environnement difficile en raison de la pandémie de covid-19, Oracle anticipe une croissance de 0 à 2% au second trimestre de son exercice fiscal, soit un chiffre d'affaires compris entre 9,62 et 9,81 milliards de dollars, et BPA ajusté de 98 cents à 1,02 dollar. Les analystes de FactSet s'attendent quant à eux à un chiffre d'affaires de 9,58 milliards de dollars et un BPA ajusté de 94 cents.

La firme californienne a également déclaré qu'elle versera un dividende trimestriel de 24 cents par action payable le 22 octobre prochain. 

JPMorgan a montré sa satisfaction face à ces résultats en conservant sa recommandation à Surpondérer sur le titre Oracle, avec un objectif de cours de 61 dollars. Toutefois la banque américaine ne voit pas de changement de tendance spectaculaire pour Oracle, malgré une bonne résistance de l'activité qui devrait se poursuivre et une "fantastique expansion des marges".

De son côté, Credit Suisse a relevé ses anticipation de BPA 2021 à 4,06 dollars contre 3,88 précédemment, ainsi que son objectif de cours à 66 dollars (contre 62 précédemment), tout en conservant sa recommandation Surperformance.