Bourse

Sociétés

ORANGE pénalisé par la France et l'Espagne au troisième trimestre, le titre en queue du CAC 40

AOF - 29 octobre 2019


(AOF) - Orange a reculé de 2,58% à 14,17 euros et a signé la plus forte baisse du CAC 40 dans le sillage d’un troisième trimestre décevant. L’opérateur télécoms a dégagé un résultat d'exploitation ("Ebitda after leases" : EbitdaaL) en hausse de 0,2% à base comparable à 3,61 milliards d’euros. Pour sa part, le chiffre d’affaires a progressé de 0,8% à base comparable pour atteindre 10,577 milliards d'euros. Une hausse tirée par la demande en Afrique et au Moyen-Orient (+6,3%), qui a permis de compenser le repli de ses deux marchés principaux en Europe : la France et l’Espagne.

 

" Si la pression concurrentielle s'accentue en Espagne, elle tend à s'apaiser en France, où le chiffre d'affaires serait en croissance sans l'effet des offres de lecture numérique ", a commenté Stéphane Richard, Président-Directeur Général du groupe Orange.

Concrètement, en France, le chiffre d'affaires s'est établi à 4,54 milliards d'euros, en repli de 0,4% à base comparable et 0,6% en dessous du consensus. Retraité de l'effet des offres de lecture numérique, il progresserait de +0,2%.

Jefferies souligne de son côté que le commentaire de la direction concernant la France, " pourrait être moins optimiste que la perception actuelle des investisseurs à l'égard de la réparation du marché français ".

Au sujet de l'Espagne, le chiffre d'affaires a atteint 1,31 milliard, en baisse de 2,5% à base comparable, dans un contexte de glissement du marché vers le segment low cost. Il ressort ainsi 1,2% en dessous du consensus.

" L'objectif de l'Espagne est de préserver la valeur plus que les volumes, et d'exploiter au mieux son portefeuille multimarques pour faire face à l'infléchissement du marché vers les segments à plus faible valeur ", précise le groupe.

Les performances de ces deux marchés n'ont pas empêché l'opérateur télécoms de confirmer ses objectifs pour 2019.

Ainsi, l'Ebitda d'Orange devrait connaître une hausse, à base comparable, plus modérée qu'en 2018. Les investissements 2019 seront eux en légère baisse par rapport à ceux de 2018 à base comparable.

Le groupe présentera par ailleurs le 4 décembre prochain son nouveau plan stratégique à horizon 2025.

In fine, Jefferies reste à l'Achat sur la valeur et maintient son objectif de cours de 16,50 euros.