Bourse

Sociétés

ORPEA : retour de la croissance organique au troisième trimestre, les investisseurs apprécient

AOF - 04 novembre 2020

(AOF) - Orpea a progressé de 3,86 % à 91,50 euros sur la place de Paris, dans le sillage de son point d’activité du troisième trimestre 2020 et de nouveaux objectifs annuels. Entre juillet et septembre, le spécialiste de la prise en charge de la dépendance a réalisé un chiffre d’affaires supérieur à 1 milliard d’euros, en hausse de 6,2% à données publiées sur un an. Il s’agit d’un trimestre record pour le groupe. Cette performance est également supérieure aux prévisions du marché qui s’établissaient à 988 millions d’euros.

Cette dynamique résulte notamment de la contribution des acquisitions, TLC Group en Irlande, Sinoué et Clinipsy en France, ainsi que d'autres acquisitions ciblées.

En organique, la croissance du chiffre d'affaires atteint 0,5%, contre -5,5 % lors du deuxième trimestre 2020.

Orpea explique cette évolution par la " reprise soutenue de l'activité des établissements sanitaires (cliniques SSR et psychiatriques) qui ont retrouvé des taux d'occupation proches de leur niveau d'avant la Covid-19 en août ", mais également par " un flux important de nouvelles admissions dans la plupart des maisons de retraite notamment en juillet et août, par effet de rattrapage après la période de confinement ".

Invest Securities souligne qu'en termes géographiques, les principaux leviers sur le trimestre sont la France/Benelux et l'Europe de l'Est qui avaient souffert au deuxième trimestre des mesures de confinement.

Sur les neuf premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires atteint 2,9 milliards d'euros, en croissance de 4,4% à données publiées et en léger repli de 0,4 % en organique.

Concernant ses perspectives, Orpea a profité de cette publication pour se doter d'un nouvel objectif annuel de chiffre d'affaires. Ainsi, le groupe anticipe un chiffre d'affaires supérieur à 3,9 milliards d'euros, soit une croissance d'au moins 4,3%. Cette cible est en ligne avec les prévisions du marché (3,915 milliards d'euros).

Le précédent objectif (4,04 milliards d'euros) avait été suspendu en mai dernier en raison de la crise du Covid-19.