Bourse

Sociétés

OSMOZIS : projet d’acquisition d’EWI-Mediawifi pour 1,8 million d’euros

AOF - 05 mars 2019


(AOF) - Osmozis, opérateur de réseaux WiFi multi-services dédiés aux campings et résidences de vacances en Europe, annonce le projet d'acquisition de 100% des actions du groupe EWI-Mediawifi, quatrième opérateur français de services WiFi pour le monde du tourisme. L'accord prévoit l'acquisition de 100% du capital du groupe EWI-Mediawifi sur la base d'un prix ferme de 1,8 million d’euros, dont 1,4 millions payés en numéraire et 0,4 million en actions Osmozis (48 780 titres autodétenus). La société prévoit de finaliser cette acquisition avant le 30 avril 2019.

 

Créé en 2008 et basé à Saint-Jean d'Angely près de Saintes (Charente-Maritime), le groupe EWI-Mediawifi fournit des infrastructures WiFi destinées à la mise en place de services d'accès Internet Haut débit, de télévision mobile et de vidéosurveillance.

Fort d'une quinzaine de collaborateurs, le groupe E-WI exploite un réseau installé de plus de 8 000 bornes WiFi sur 600 sites couvrant 50 000 emplacements (Mobil homes, chalets, logements) et des zones touristiques (collectivités, office de tourisme, plages). Rentable, le groupe a généré un chiffre d'affaires de l'ordre de 2 millions d'euros sur le dernier exercice.

" Cette opération permettra d'accélérer la conquête de parts de marché avec un positionnement plus important sur la partie Atlantique des centres de vacances ", explique Osmozis.

Avant d'ajouter : " outre l'apport immédiat de chiffre d'affaires additionnel, cette stratégie offre ensuite d'importantes synergies par l'ajout des services professionnels connectés développés par Osmozis auprès des clients d'EWI-Mediawifi, ainsi que la mutualisation des frais de structure et d'achat pour une meilleure rentabilité de l'ensemble constitué ".

Au final, Osmozis confirme son objectif de réaliser environ 12 millions d'euros de chiffre d'affaires au terme de l'exercice 2018-2019 (8,4 millions en 2017-2018) avec l'apport de cette acquisition en année pleine.


Grâce à la politique de gestion stricte des coûts et à l'effet de levier de la croissance sur les marges, le groupe vise un exercice 2018-2019 bénéficiaire.