Bourse

Sociétés

PARROT : l'actionnaire de contrôle propose 3,2 euros par action après son récent effondrement

AOF - 28 novembre 2018

(AOF) - La cotation de Parrot a été suspendue aujourd’hui, son actionnaire de contrôle, Henri Seydoux et sa famille, ayant annoncé hier soir qu’il allait lancer une OPA à 3,20 euros par action. Hier, l’action du spécialiste des drones avait clôturé à 1,75 euro après s’être effondrée de près de 55% vendredi en raison de résultats trimestriels très décevants. Elle cotait 8,82 euros au 31 décembre 2017 et avait culminé à plus de 38 euros à l’été 2015.

Constatant la baisse récente du cours de bourse, Horizon, société détenue intégralement par Henri Seydoux et abritant sa participation dans Parrot, a conclu un contrat d'acquisition d'actions avec un actionnaire représentant 9,59% du capital pour un prix par action de 3,20 euros. Horizon n'a pas communiqué le nom de cet actionnaire. Amiral Gestion, qui détenait 10,1% du capital de Parrot à la fin décembre 2017, a cependant indiqué aujourd'hui à l'Autorité des marchés financiers avoir franchi en baisse le seuil de 5% du capital et ne plus détenir aucune action.

A la suite de cette transaction Horizon possède désormais 45,69% de son capital et 46,71% de ses droits de vote de Parrot. Elle entend déposer auprès de l'Autorité des marchés financiers, dans les meilleurs délais, une OPA sur les actions Parrot qu'elle ne détient pas au même prix de 3,20 euros par action. Horizon n'envisage pas de mettre en oeuvre un retrait obligatoire.

Parrot a pris acte de l'annonce du projet de la société Horizon et va convoquer son Conseil d'administration d'ici la fin de la semaine pour examiner ce projet. Elle va notamment, conformément à la règlementation, désigner un expert indépendant aux fins d'établir un rapport sur les conditions financières de l'offre.

Hormis ces trois derniers jours pendant lesquels un volume record de titres a changé de mains, il faut remonter au début d'année 2009 pour retrouver le niveau de 3,20 euros. Gilles Labossière, Directeur général du groupe, a acheté des titres pendant cette période. Entre le 23 et le 26 novembre, il a acheté 115 000 actions Parrot entre 1,5 et 1,65 euro, ce qui représente un montant de 182 050 euros, selon ses déclarations enregistrées auprès de l'Autorité des marchés financiers. Il a précisé que ces transactions n'étaient pas liées à l'exercice d'un programme d'options sur actions.