Bourse

Sociétés

PERNOD RICARD accélère en Asie

AOF - 04 juin 2019

(AOF) - Cible depuis plusieurs mois du fonds activiste Elliot, Pernod Ricard ne dévie pas de sa trajectoire. A Londres, face aux analystes financiers du monde entier, le numéro deux mondial des vins et spiritueux a réaffirmé sa confiance quant à son potentiel de croissance en Asie. L'enjeu est d'importance. L'Asie, et notamment la Chine et l'Inde, constituent des terres de forte croissance des ventes… et des marges. Performer sur ces deux marchés clefs représente donc la meilleure réponse au fonds américain, qui critique la faible rentabilité du groupe par rapport au leader mondial, Diageo.

Or, le projet stratégique " Transform & Accelerate ", dévoilé en février dernier par Alexandre Ricard, vise à atteindre ces objectifs.

Le fleuron industriel français s'est dit "idéalement placé" pour répondre à la demande d'une classe moyenne de plus en plus importante et aisée en Asie et consommatrice de boissons haut de gamme.

Plus précisément, il entend bénéficier de l'engouement croissant des Chinois pour son cognac Martell et son whisky Chivas. Après des années de vaches maigres liées à des mesures anti-corruption draconiennes, les Chinois se sont remis à apprécier l'alcool fin.

Pour preuve, la croissance organique dans le deuxième marché du groupe derrière les Etats-Unis a atteint au cours des neuf premiers de son exercice clos fin juin +21%, contre +6,3% pour l'ensemble du groupe.

Dès lors, l'objectif de Pernod Ricard est de multiplier par deux en Chine sa part du marché des spiritueux importés, pour atteindre 2% d'ici 2025.

En Inde également, les perspectives s'annoncent porteuses. Après un fléchissement de la demande observée ces dernières années en raison d'une réglementation plus restrictive (dont l'interdiction de vendre de l'alcool à proximité des autoroutes… ), la société entend accélérer encore après neuf premiers mois très dynamiques (+19% de croissance organique à neuf mois).

Jefferies s'est dit convaincu par la stratégie de Pernod Ricard en Asie, tout comme il continue d'apprécier la qualité du portefeuille du groupe et sa capacité d'exécution. Le broker reste cependant à Conserver avec un objectif de cours de 160 euros en raison d'une valorisation jugée correcte. Un point de vue partagé par les investisseurs, qui préférant voir le vide à moitié vide, ont réalisé des dégagements. Le titre a clôturé en repli de 1,7% à 153,30 euros.