Bourse

Sociétés

PIERRE ET VACANCES lourdement impacté par la Covid-19 au troisième trimestre, mais…

AOF - 17 juillet 2020

(AOF) - Sur une place parisienne déprimée, Pierre et Vacances a avancé de 1,91% à 16 euros. Si l’activité du spécialiste des villages de vacances et des résidences de tourisme a fortement pâti de la crise du Covid-19 au troisième trimestre 2019-2020, le groupe devrait profiter d’un regain d’intérêt pour le tourisme de proximité au quatrième trimestre.

Dans le détail, Pierre et Vacances a réalisé un chiffre d'affaires de 109,6 millions d'euros entre avril et juin 2020 (selon son reporting opérationnel). Ce chiffre chute de 70,5% par rapport à la même période de l'exercice précédent. L'activité se répartit entre les activités touristiques (51,6 millions d'euros ; -84,6%) et immobilières (58 millions d'euros ; +60,4%).

L'activité a été lourdement impacté par deux mois d'absence d'activité en raison de la pandémie de Covid-19, suivis d'une reprise progressive en juin.


Toutefois, cela aurait pu être pire. La perte de chiffre d'affaires sur ce trimestre par rapport au 3ème trimestre 2019, initialement estimée à près de 300 millions d'euros (soit une incidence d'environ -130 millions d'euros sur le résultat opérationnel courant du fait des économies réalisées), s'élève à 284 millions d'euros, suite à un niveau d'activité en juin meilleur que prévu (35% de l'activité de juin 2019 contre 30% estimé).

Pour traverser la crise du Covid-19, rappelons que le groupe a pris des mesures exceptionnelles de réduction des coûts et de préservation de la trésorerie. En complément, Pierre et Vacances a obtenu auprès de son pool de banques un Prêt Garanti par l'Etat d'un montant de 240 millions d'euros.

Du côté des perspectives pour le quatrième trimestre 2020, des signaux positifs commencent à émerger ; le groupe profitant d'un regain d'intérêt pour le tourisme de proximité.

Si l'activité d'Adagio et des résidences en Espagne (soit 20% du chiffre d'affaires hébergement du 4ème trimestre 2019), plus dépendante des clientèles internationales, est encore en retrait d'environ 50 points sur la période estivale, le portefeuille de réservations atteint à date 70% du chiffre d'affaires budgété au 4ème trimestre pour le périmètre Pierre & Vacances en France et l'ensemble des Domaines Center Parcs Europe.

" L'écart par rapport au taux d'atteinte de l'exercice précédent est de 4 points pour Center Parcs et de 9 points pour P&V France et continue à se réduire chaque semaine grâce à des réservations hebdomadaires en forte croissance par rapport à l'exercice précédent, permettant d'envisager des performances sur ce périmètre assez proche de celles enregistrés au 4ème trimestre 2018/2019 ", a conclu Pierre et Vacances.